Derniers sujets

[FOOTER] Les Chroniques d'HeavenparInvité
Hier à 19:05
Signaler une absenceparEryn Duciel
Jeu 6 Déc 2018 - 11:45
[FOOTER] Peek A BooparInvité
Mar 4 Déc 2018 - 19:27
[FOOTER] Tokyo Ghoul : HiganbanaparInvité
Dim 2 Déc 2018 - 22:04
Ah bon || Piotr ♥parPiotr Nevelskovich
Sam 1 Déc 2018 - 23:46
[NSFW] L'alcool c'est de l'eau | pv : Edvard ♥parEdvard Guðbergson
Sam 1 Déc 2018 - 23:16
[FOOTER] Reose HybrideparInvité
Sam 1 Déc 2018 - 14:22
[FOOTER] DEAD EndparInvité
Sam 1 Déc 2018 - 12:36
Come and dance with me | PiotrparPiotr Nevelskovich
Mer 28 Nov 2018 - 14:25

Partagez|

Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden)

Renn
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Dim 5 Aoû 2018 - 23:41

C’était une des rares fois où Renn s’était aventuré dans la ville. La ville. Où il n’avait pas sa place, en tant qu’anonyme, comme on l’appelait, puisqu’il ne faisait pas partie de ce programme créer par le gouvernement, appelé le Fil Rouge. Il s’en tenait donc le plus éloigné possible, tous comme les autres hors-la-loi. Renn et les autres n’étaient pas toujours au même endroit, ils se déplaçaient afin de ne pas risquer d’être pris. C’était une vie risquée, mais le jeune homme n’avait pas le choix. Il n’avait jamais voulu se retrouver dans cette île où une expérience était menée sur des êtres humains. Certes, une expérience pas bien méchante, mais il y avait des choses inexplicables là-dessous. Comment les gens étaient-ils choisis ? Comment étaient-ils « enlevés » de chez eux et « amenés » sur l’ile ? Par quelle magie ? Cela supposait quelque chose d’occulte ou plus probablement une haute technologie. Toujours était-il que le fait de ne pas laisser le choix aux gens, Renn était contre. Une « âme sœur » ? Qu’en savaient-ils ? Que savaient-ils des âmes ? Tout cela aurait mis le jeune homme mal à l’aise s’il avait arrêté sa pensée là-dessus. Il lui arrivait de réfléchir à tout ça. Ne devrait-il pas essayer de délivrer ces personnes qui vivaient, inconscientes, à Sindety ? Pour toutes ces questions, Renn avait besoin de réponses.

Cette nuit-là, l’adolescent avait dormi dans une petite cabane abandonnée au bord de la plage. Enfin dormi, il n’avait dormi que d’un œil. Mais il avait prévu le lendemain d’aller explorer la ville. Il voulait observer ces êtres qui vivaient dans une sorte d’esclavage, et qui semblaient ne pas s’en rendre compte. Ces êtres inconscients, qui se satisfaisaient qu’on leur offre le confort.

La nuit avait été très inconfortable, et d’ordinaire Renn dormait de jour, afin de ne pas avoir froid. Mais cette fois-ci il avait eu besoin de dormir de nuit, puisqu’il avait voulu observer les êtres qui vivaient dans cette société « utopique ». Il se réveillait couvert de grain de sable, le plancher sur lequel il avait dormi était dur. Légèrement courbaturé, il acceptait pourtant les choses comme elles étaient, sans se plaindre ou sans que cela assombrisse son cœur.

Le principal ennui en tant qu’anonyme, sur l’ile, c’est qu’on peut difficilement se faire passer pour quelqu’un d’ordinaire. Les parfaits et les imparfaits vivent dans le luxe, ils sont toujours bien habillés, se changent régulièrement, disposent toujours d’une salle de bain. Pour Renn c’était une autre histoire. Pour le moment il portait toujours le short avec lequel il était arrivé sur l’île. Il aimait bien ce vêtement, l’une des rares choses qui lui restait de son passé. Il était torse nu et n’avait pas de chemise. Il avait laissé pousser ses cheveux blonds, afin que l’on voie et reconnaisse moins facilement son visage. Il avait pu prendre une douche, dans le jardin d’une maison peu surveillée, où par chance il y avait une douche de jardin. C’était mieux que s’il avait dû casser une caméra de sécurité pour utiliser une des douches de la plage. Malgré ça, pour un observateur attentif, Renn ressemblait à ce qu’il était, une sorte de vagabond.

Plongé dans ses pensées, il était arrivé près d’un parc. Il posa ses mains sur la barrière de bois peinte en blanc. Il avait de petites coupures sur les extrémités des doigts, dues à l’ouvertures de coquillages, et plus généralement, dues à sa vie de sauvageon.

La pelouse éclairée par le soleil matinal était parfaite, impeccablement taillée. Un petit kiosque, peint en blanc également, était occupé par une jeune femme vêtue de blanc et portant un chapeau à fleur d’une couleur de pêche, un peu pastel, à l’ancienne. Au-delà de la pelouse, derrière l’autre barrière blanche, il y avait un petit chemin sur lequel quelques personnes marchaient. Ce sentier longeait la plage, et l’on pouvait depuis ce parc contempler la mer.

Renn n’avait aucune idée de l’endroit où se trouvait l’entrée du parc, il escalada et enjamba donc la barrière. C’était le mieux à faire de toute façon, de cet endroit-là du parc, son arrivée devait passer  inaperçue. Seule la jeune femme dans le kiosque, ou les promeneurs, auraient pu l’apercevoir, mais ils étaient trop loin, et ils ne s’attendaient pas à le voir. Rassuré, Renn reprit sa respiration. Pour le moment, il n’aurait pas d’ennuis. Il se déplaça jusqu’à un arbre dans le parc, en attendant, pour rester hors de vue. Sa main posée contre l’écorce du pin, il regardait la silhouette vêtue de blanc. Il aurait souhaité adresser la parole à un de ces êtres parfaits… Ou imparfait… Mais n’allait-on pas le signaler aussitôt aux autorités ? Non, Renn n’allait pas s’attarder dans ce parc. Son but le plus urgent ce jour-là était de trouver à manger, et éventuellement – mais comment ? Des vêtements de rechange, afin de pouvoir davantage passer inaperçu…

Voir le profil de l'utilisateur
Eyden
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Lun 6 Aoû 2018 - 22:05

(Se premier paragraphe est une adaptation de ce que j'ai véccu quand j'etais à Strasbourg sauf pour les oiseaux... ça ma amusée de me faire un clin d'oeil hihihi)

Réveillée très tôt le matin, je râle contre les moineaux, puis, finalement, je me suis dit, que c’était mieux ça que la Roumpapa du vendredi que le disquaire Alsacien imposait aux potentiels clients. Je l’entend encore, son maudit son «https://www.youtube.com/watch?v=X9qzsL-EHPc ». Comment ne suis je pas devenue folle ? Faut croire que c’est vrai, l’humain s’adapte à tout.  D’ailleurs, je me suis surprise à ne rien entendre à part eux. Pas de cris, pas de musique, juste les oiseaux à croire que les fenêtres sont en triple vitrage, un truc comme ça. Je souffle alors de joie chantant comme une conne

« Mini mini Mama het a Bombomstand,
A Bombomstand, a Bombomstand.
Mine mine Pabbe het a kochleffel in der Hand
Un schlaujt min’ra Mama auf der Bombomstand.

Un I wett, un I wett, un I wett met dir,
In Strossburi gett’s ke Jung frau meht ...» Haaa l’Alsace, se monde à part...

Sortant de mon lit en trombe, dans un état de grâce, je me suis mise à faire un peu de H.I.I.T. Sautillant sur place, je lance mes bras en l’air écartant les jambes puis, claques les talons dans un second saut ainsi que les mains contre les cuisses. Le réveil afficha 6h20. Encore trop tôt à mon goût et pas assez en forme, je saute à terre. Allongée à terre, je ramène les jambes en l’air comme si je suis assise sur un siege imaginaire et lançe mes mains le plus haut possible. Je me laisse alors retomber sans toucher complètement le sol et je remonte à l’assaut de mes chevilles contractant les abdos. Sentant au bout d’un moment une brûlure je poursuis encore un peu. Sans pause, je me retourne et fait une dizaine de pompes. Sautant pieds joint comme pour un burpees je prend le chemin de la douche.

8H45 Je viens de finir mon petit déjeuner, je me retourne avec une certaine fierté.

« C’est ainsi que Irnia Eyden Lux commence ça nouvelle vie ? Intéressant… partons à l’assaut du nouveau monde ! » Me dit je sur un ton de fierté. J’ai dévoré cela dit au petit déjeuner, mes ongles. L’anxiété est palpable. J’ai un peu honte mais c’est ainsi. Pestant après moi, je me dirige vers la porte d’entrée, sac sur le dos, je l’ouvre et referme derrière moi. Mon porte clé Draven. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai ris. Je me suis surprise, première fois que je ris de bon coeur depuis que Philipe a décidé de me trahir pour une somme d’argent conséquente…

« Tu ne me fera jamais ça mon Draven hein ? HAHAHAHA ! »

Soudain mon esprit m’échappe, je m’imagine être envoyée non pas dans se programme « Fil Rouge » mais, dans la faille de l’invocateur. J’imagine alors une personne avec une souris cliqué sur « descend les escaliers » et me voila entre un de marcher stupidement en balançant une des phrases pré enregistré pour distraire un invocateur lambda. Arrivée en bas des marches, je me secoue la tête. D’une part nous ne sommes pas dans League of legend et surtout, je ne suis pas habillée en Lux mais en Eyden. Je me mis à sourire un peu plus. Dans l’autre monde, Eyden n’etait autre qu’un cosplay pour protéger Irina, mais je l’ai portée si longtemps que j’ai fini par absorber complètement Eyden. Ca me convenais parfaitement comme ça !  D’ailleurs pour en revenir à se programme, le Fil Rouge, qu’elle génie celui qui à mis ceci en plaçe, il ma probablement sauvée la vie. Je lui dois tellement ! J’aimerai le rencontrer !

Mes pas m’enmena rapidement au parc situé non loin de chez moi. Endroit excellent pour commencer à prendre la mesure de mon nouveau Royaume. D’ailleurs était ce une « sœur patrie » ? Je frissonne à cet idée. Si Sergeï est lui aussi à Sindety ? qu’elle horreur ! Ho bon sang! qu’elle cauchemar ! Je n’ai qu’une envie, remonter chez moi et pleurer si Sergeï à lui aussi été sélectionné je ne répond plus de rien !

« Courage, Lux ne renoncerait pas elle ! » Elle crirait DEMACIA et irait de l’avant ! Courage Eyden ! Me dis je pour me donner du cœur à l’ouvrage. Ma main se pose sur le petit portillon blanc, je me surpris alors à n’y voir que si peu d’enfants !  Serions nous là pour repeupler la terre ? Si c’est le cas c’était idiot de m’avoir sélectionner, ne fallait t’il pas plus tôt choisir des scientifiques ? Des sportif ? Que peu apporté une riche fuyarde à une nouvelle terre ? Laissant tomber mes questions je lève le visage au ciel, il y faisait extrêmement chaud. Une forte canicule à prioris. C’etait bien ma veine, fuir une canicule pour tomber sur une seconde.

« je n’ai pas pensée à prendre d’eau mais qu’elle gourde ! » Je peste contre moi, puis ria un peu à cause de « qu’elle gourde » sachant que je n’ai pas d’eau… je trouve l’insulte appropriée. Première chose à faire, trouver de l’eau !  Se ne fut pas long, une fontaine à eau trône a un carrefour, un joggeur d’ailleurs s’arrête et l’utilise. Il semble heureux et plein d’entrain. J’ai envie de le suivre mais je me retiens. Continuant mes pas, une femme d’une rare beauté etais assise près d’un petit kiosque blanc. Elle avait un chapeau fleurie un peu pastel de couleur pêche.  Je me met dans l’herbe en face d’elle et fouille dans mon sac. Je met la main sur mon tube PVC. C’est avec lui que je m’entraîne au Twirlling bâton. Étant donnée que je suis la meilleur pour Cosplayer Lux, je me devais d’être irréprochable.
D’abord l’échauffement, je fais des moulinets avec les poignets comme ci mon bâton était une sorte d’épée, d’ailleurs on aurait put croire que je m’entraîne à l’arme blanche. Soudain, satisfaite, je passe alors à la suite de mon entraînement, je le prend a chaque extrémité et fait tourner sans lâcher le tube autour de moi histoire de chauffer mes épaules, j’en profite pour marcher et sautiller. Je me sens prête et sans crier gare je me surpris à crier un bon gros « DEMACIA ». C’était mon petit truc à moi, ça me faisait rire et par ses mots, je saute en l’air et lance mon bâton très haut. Je fais un roulé boulé devant moi et saute en l’air afin de récupéré mon bâton. Je le fais passé dans mon dos et le lance en l’air à nouveau. Tournant sur moi même je le récupère à nouveau. Était-ce dut au fait qu’on m’observe ? ou à cause de la canicule? Je n’en sais rien mais j’ai les mains de plus en plus moite, si bien que je me mit à courir afin de préparer mon prochain tour, lançant ma main fortement en arrière, le tube m’échappe des mains.

« HIIIII ! » Je pousse un son d’horreur cherchant mon outil d’entraînement, il etait au pied d’un étranger assez bizzare, torse nue, une peau blanche, légèrement dorée par le soleil et short beige. Je m’approche de lui assez timidement, fixant mon PVC, ne sachant pas comment lui parler, instinctivement, je me suis mise à lui parler dans un Français hésitant.

« J’espère ne pas vous avoir... blessée, je…. Je crois que j’ai mal... choisis mon jour hihihi, pourrais je récupérer ? Je…. » Je me sens rougir un peu, il était torse nue mais pourquoi ? Je le fixe d’un air songeur.  Ne parle t’il pas Francais ? Ou mon Francais etait t’il si affreux ? A Strasbourg, personne ne s’en ai plaint.

« Parlez vous Francais ? Anglais ? Russe ? » Le mot Russe m’étrangla, la peur sûrement… Maudit soit les Rogdanov !
Voir le profil de l'utilisateur
Renn
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Mar 7 Aoû 2018 - 10:24

Près de l’arbre, Renn avait la main posée sur l’écorce, quand il entendit un grincement. C’était le portillon par lequel on entrait dans le parc qui venait de s’ouvrir. Un claquement léger retentit lorsqu’il se referma. Ainsi c’était là que se trouvait l’entrée. Une jeune femme d’allure sportive, vêtue de rouge et de blanc, belle au point qu’elle n’en semblait pas réelle, venait d'entrer. Son corps joliment dessiné semblait souple, et ses grands yeux noisette empreint d’une expression que Renn ne pouvait pas qualifier. Tout dans sa physionomie clamait une âme slave.

Sans bouger, Renn la regarda s’approcher d’une fontaine, n’accordant qu’un regard indifférent à l’homme qui s’apprêtait à reprendre sa course, non loin d’elle. Non pas que celui-ci ne soit pas intéressant, mais Renn dévorait du regard la jeune russe… Ou polonaise ? Quelle pouvait-être sa nationalité ? L’eau devait être fraiche sous l’ombre des arbres, quoi que quelques rayons de soleil l’éclairaient.

Détournant les yeux un instant par pudeur, pour ne pas la suivre du regard, Renn contempla un instant la mer et le sable clair. Involontairement cependant, il tourna de nouveau la tête pour voir la belle inconnue, sur l’herbe, chercher dans son sac de sport bleu et blanc, pour en extirper… Quoi ? Renn fronça légèrement les sourcils. Un… tuyau ? Elle allait faire quoi avec ça ? Agresser quelqu’un ? Mais non voyons, tu es stupide Renn… Pourtant, les sourcils toujours involontairement froncés, il la regarda brandir le tuyau comme une épée, puis faire tournoyer celui-ci, avant de sautiller et de pousser une sorte de cri de guerre qui fit légèrement sursauter le jeune homme. Intrigué, il ne peut plus détacher ses yeux d’elle. Apparemment il a affaire à une guerrière venue s’entraîner. Pourtant, ce ne peut pas être une Anonyme, elle n’oserait pas se montrer aussi ouvertement dans un parc public. Alors qui est-elle ? Qu’est-elle ?

Elle lance le bâton en l’air, puis se met à courir avec celui-ci, mais alors qu’elle lance sa main en arrière, celui-ci lui échappe des mains et vient brutalement s’écraser aux pieds de Renn. Bougeant à peine, il recule d’un milimètre, tandis que la jeune femme pousse un cri – on pouvait s’y attendre dans ce type d’entraînement… On doit souvent prendre des coups, recevoir des bosses, et pousser un petit cri de temps en temps… Amusé, le jeune homme la voit venir vers lui. Il ramasse le « bâton d’entraînement », ou le… tuyau, hm.

- « J’espère ne pas vous avoir... blessée, je…. Je crois que j’ai mal... choisis mon jour hihihi, pourrais je récupérer ? Je…. »

Sa voix a définitivement un accent, qui la rend charmante, donnant du poids à chacun de ses mots, la rendant belle malgré elle. Les slaves ont une sorte de charme indéniable.

« Parlez vous Francais ? Anglais ? Russe ? »

Renn décide de s’amuser.

- «English. Only english..»

En réalité, son accent est tellement mauvais, qu’il est facile de se rendre compte de la duperie. Pourtant, il y a mis de la conviction, et qui sait, peut-être que ça va passer ? D’autant plus que le grand jeune homme a la peau claire et les cheveux blonds, et il est torse nu. Il peut à la limite passer pour un touriste ? Mouais…

Il soupèse le pvc.

- « It’s yours, hm ?... What is this ?


Dernière édition par Renn le Jeu 16 Aoû 2018 - 22:19, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Eyden
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Jeu 9 Aoû 2018 - 15:51

Je reste subjuguée par son regard intense et d’un beau bleue profond. Il me fixe du regard, que faire ? Je ne peu m’empêcher de fixer et soutenir son regard . Je me sens rougir, par chance, il fait extremement chaud, espérons qu’il pense que c’est du à la canicule ! Quoi qu’il en sois, je devais etre idiote si je pouvais me voir. La bêtement, attendant.

- «English. Only english..»

- Merde…. Pourquoi Anglais ? Je souffle de dépit. Il y a tellement longtemps que je n’ai pas eu à parler Anglais, j’espere que j’ai encore de bonne bases.
Il avait un accent bizzare, impossible de savoir de qu’elle origine il est mais dans le doute, je préfère jouer le jeu, ça pourrait être amusant après tout.

- English ? Well… it’s okay.

Je réfléchi à ce que je pouvais bien lui dire mais il me prit de vitesse.

- « It’s yours, hm ?... What is this ?!»

Il attend quoi pour me le rendre ? Je n’en sais rien, je sens mon stresse venir. Ses yeux sur moi… se torse nue… on se serait dit dans une parodie de Twilight. Mon Jacob. Me rendant compte qu’il attendait une réponse, je brise le silence.

-  It’s a staff i’m doing Twirling baton, do you know that discipline ? »

soudain, sans comprendre pourquoi, cette question sorti de ma bouche sans me rendre compte.

- « Where are you from before.... THIS ?

- Pourquoi je lui ai dis ça ? Il va croire que je le drague…. Ho mon dieu ! Je ne sais pas ou j’en suis. Je sens le feu de mes joues me bruler. Je commence à avoir chaud aux joues. Qu’elle chance qu’il fasse caniculaire !

- can i have my staff please ?

Je n’ose le prendre, je vois bien qu’il le soupèse. Est ce qu’il joue avec moi ? Ou veux t’il en venir ? J’avoue etre un peu perplexe ma gorge etait sèche du au stresse.

- Come with if you want, i must drinking.

Je ramasse mon sac, m’éponge la figure avec ma serviette et je me dirige vers la fontaine à eau. Personne ne l’utilise c’etait une chance pour moi !

- qu’elle gourde décidément, pourquoi je lui demande de m’accompagner ? Je suis un peu perplexe, je suis tellement naïve. Autre monde, autre règles je suppose ? Etant lui aussi dans se programme là, fil rouge. Il a du être selectionné comme moi non ? Peu etre qu’il n’est pas un dangeureux psychopathe ? En tout cas, qu’est ce qu’il fait a moitié nue ?

Arrivée à la fontaine, je me met de profil afin de ne lui offrir aucune vue sur mon fessier ni sur ma poitrine, parfois les mecs sont un peu…. obcédé et s’imagine des choses
passage osé:
 
. Je me penche soulevant mes cheveux et appuis sur le bouton. L’eau en pression sortie d’un coup. Je fut surprise par le goût. Il n’y avait pas cette effet métallique sur la langue, aucune sensation de calcaire. L’eau avait pour ainsi dire, aucune senteur particulière, pas de goût prononcé. On aurait dit de l’eau claire comme celle de Thonon les bains que j’ai eu le privilège de boire un jour, lors de mon séjour du coté français de Genève. Je me retire et vois le liquide, transparent, fluide. Je trempe ma main et m’essuis le visage avec un froid mordant bondit sur mes tempes et me donne un sourire de tout les diable. Je suis si bien. J’ai une folle envie de l’arroser mais on viens a peine de se rencontrer, je me suis dit que se serai pas correcte.

- Hey heuuuu mister ?, hummm, what do you do aftermoon ?

J’ai réussi a me calmer par chance, l’eau ma fortement aidée à canaliser ma peur, je vois bien qu’il n’est pas dangereux et puis, en plein milieux d’un lieu publique, valait mieux pour lui rester tranquille ! Je me suis dit que comme je suis affreusement seule, peu être que c’était l’occasion de me faire un ami ? Quoi qu’il en soit les dés était jetés. Une question banale pour en apprendre plus sur lui.
Voir le profil de l'utilisateur
Renn
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Ven 10 Aoû 2018 - 13:29

Intrigué, Renn attendait la réponse, ses yeux croisant calmement ceux de l’inconnue. Durant un instant, ils restèrent à se regarder les yeux dans les yeux, mais Renn détourna rapidement les siens.

C’est une de ses particularité, il ne croise jamais longtemps un regard, si joli soit-il. Même avec sa grand-mère ou avec des amis. Par pudeur ? Par excès de timidité ? Tout simplement trop sauvage pour cela ? Il n’a aucune idée de la raison exacte. Il est fait ainsi. C’est un mystère, la raison est inconnue même pour lui. Parfois une de ses amies a soulevé son menton pour le forcer gentiment à la regarder, mais même alors, Renn enlevait rapidement son menton et recommençait à regarder la rue plutôt que son amie. Elle en était même un peu blessée, parce que la confiance existe entre eux, et elle lui dit souvent : «  Regarde-moi ! » Mais Renn ne le fait jamais. Jamais longtemps.

Pourtant souvent il regarde les inconnus de loin. Ceux qui marchent dans la rue, ceux qui boivent leur café sur une terrasse. Ceux qui font des mouvements guerriers avec un pvc, dans un parc. Mais dès qu’il se trouve face à face avec quelqu’un, ses iris noisette se posent ailleurs.

- « English ? Well… it’s okay. »

Ainsi, malgré son mauvais accent, elle a cru qu’il ne parlait que l’anglais ? Ou bien elle a choisi de jouer son jeu ? Renn fronce de nouveau légèrement les sourcils, un peu perplexe.

- « -  It’s a staff i’m doing Twirling baton, do you know that discipline ? »Un instant plus tard elle enchâine « Where are you from before.... THIS ? Can i have my staff please ? »

Sans répondre, il lui tend le pvc qu’elle n’ose visiblement pas prendre. Renn n’est pourtant pas si effrayant que ça ? Mais la jeune femme semble stressée.

- « Come with if you want, i must drinking. »

Ayant dit ces mots, elle  ramasse son sac, s’éponge la figure avec une serviette et se dirige vers la fontaine. Déposant le « bâton » par terre, Renn fait quelques pas pour l’accompagner, cependant il observe les environs et ne s’aventure pas jusqu’à la fontaine. Il n’a pas intérêt à se montrer clairement au soleil, en plein milieu du parc. Etre ici est risqué pour lui.

L’inconnue va boire, puis se retourne vers Renn. Visiblement elle va mieux et cela rassure le jeune homme.

- « Hey heuuuu mister ?, hummm, what do you do aftermoon ? »

- « Shhh… » Répond-il, agacé.

Il retourne dans l’ombre du pin et fait signe à la jeune femme de s’approcher. Autant jouer franc-jeu avec elle.

- « Oublie l’anglais, tu es pas prête pour le parler. Je voulais juste m’amuser et voir ta réaction. Je ne suis pas franchement bienvenu ici, mieux vaut pour moi ne pas m’aventurer au centre du parc. Si tu veux me parler, il vaut mieux que nous restions par ici, là où on ne me remarque guère. »

Il ne lui a pas dit qu’il est un anonyme, elle peut penser qu’il est un parfait mais qu’il s’est battu avec d’autres parfaits dans ce parc, et qu’il risque de se faire casser la gueule si d’anciennes connaissances le voient. Ou bien qu’il est paranoïaque. Quoi qu’il en soit, peu importe quel scénario elle peut monter dans son esprit, l’important est qu’il soit en sécurité. Pourvu que cette tête de mule le comprenne. Enfin ce n’est qu’une expression. La jeune femme semble sympathique et discuter avec elle peut s’avérer intéressant. C’est précisément pour rencontrer une personne comme elle que Renn a pris le risque de venir dans ce parc. Donc il faut espérer que cette entrevue puisse continuer sans que les ennuis s’amènent. Ce dont ils ne sont probablement pas passés loin. Les yeux résolument rivés ailleurs, il lui demande :

- « Comment tu t’appelles ? Moi on m’appelle Renn. J’ai posé ton twirling bâton juste là.»

Il désigne l’objet d’un mouvement vague.

- « Pour répondre à ta question de tout à l’heure, non je connais pas. Mais tu sembles bien te débrouiller, tu as des aptitudes guerrières visiblement. »

Ils ne pourront peut-être pas s’éterniser dans ce parc. Renn regarde autour de lui pour prévenir tout danger. Par chance il semble que rien de particulier ne se passe.
Voir le profil de l'utilisateur
Eyden
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Sam 11 Aoû 2018 - 17:04

J’ai été surprise à se moment. Pour la première fois, il semblait réelement inquiêt, pourquoi ? Je me suis dirigée pour boire et le conseilla d’en faire autant, mais pour une raison inconnu il préfère ne rien faire. Resté là, sous son arbre. Qu’il est bizzare. Ca me plais beaucoup, les gens normaux sont si ennuyant ! Il a une chose, un, je ne sais quoi, il me plait bien pour le moment. Un peu effrayant mais plaisant toutes fois. Je me décide alors à revenir à lui, au moins pour récupérer mon baton.

- « Shhh… »

J'ai failli lui demander ce qu'il se passait, mais je réussi in extremis à me taire. Il recula comme si il fuyait un danger, ou le soleil allez savoir. Il me fit signe de le suivre avec son indexe. Je pense savoir où il veux en venir, gardant un silence religieux, je le suis docilement trop intriguée de savoir ce qu’il souhaite. Je m’approche prés de l’arbre avec mon sac que je jette a mes pieds. Je m’assied presque à ses pieds sur mon bagage et attend donc qu'il brise le silence.

- « Oublie l’anglais, tu es pas prête pour le parler. Je voulais juste m’amuser et voir ta réaction. Je ne suis pas franchement bienvenu ici, mieux vaut pour moi ne pas m’aventurer au centre du parc. Si tu veux me parler, il vaut mieux que nous restions par ici, là où on ne me remarque guère. »

Je pris mon temps pour avaler la gifle, comment ca pas prête à parler Anglais ? On en parle de son accent monstrueux ? Il me fit l’effet d’une douche froide, c’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Je bougonne intérieurement pour ravalée ma fierté. Après tout, je n’avais pas eu besoin de parler Anglais depuis presque vingt ans, il devait être rouillé. Je mis aussi du temps pour comprendre qu’il devait être une personne plus subtile que je pensais. Que cache t’il ? Il me dit être malvenu içi, parfait, mais ça ne me parle pas ! Est t’il un psychopathe récidiviste ? Un voyeur ? Ça pourrait expliqué qu’il sois presque nue… J’ai sans me rendre compte un sourire sur les lèvres.

-  « Soit, restons içi pour le moment, ma réaction ta plus ? Puis je te demander pourquoi tu es mal vue par içi ? Pourquoi veux tu ne pas être remarquer ? Je t’avoue que tu m’intrigues énormément. » J’ai préféré etre franche, rien ne me prouve qu’il est dangeureux, pour le moment, il ne me propose rien, juste discuter. Si ça tourne mal je pourrais toujours prendre la fuite, on est dans un endroit publique aprés tout…

- « Calmons notre paranoïa un peu de courrage ! Tu vois bien qu’il n’est pas méchant ! » Je prend une forte inspiration. Il pourrait tout aussi bien être une victime d’ailleurs. Je voulais lui demander pour ses vêtements mais il me pris de vitesse

- « Comment tu t’appelles ? Moi on m’appelle Renn. J’ai posé ton twirling bâton juste là.»

Un grand sourire s’affiche a nouveau sur mon visage, il semble me faire un minimum confiance, ou plus tôt, il s’intéresse à moi, qu’elle joie ! Je me caresse la tête un peu embarassée n’ayant pas réalisée sur le moment qu’il me parla aussi de mon baton.

- « Je m’appelle Ir… heuuu… Eyden o…. heu oui Eyden… hihihi » Je me maudit sur le moment j’ai faillit lui révéler ma vrai identité qu’elle gourde ! Ayant à peine fini ma phrase qu’il désigna d’un mouvement vague du menton l’herbe dérrière moi. Instinctivement, je regarde et j’y vois mon baton. Je le prend et le range avec précaution dans mon sac avec un grand sourir généreux.


- « Pour répondre à ta question de tout à l’heure, non je connais pas. Mais tu sembles bien te débrouiller, tu as des aptitudes guerrières visiblement. »

Je cligne des yeux de surprise, moi des aptitudes guerrières ? Je ne m’en suis jamais apperçus. Maintenant qu’il le dit, c’est tellement évident ! C’est fou comme parfois il faut une vue externe pour que tout éclate au grand jour !

- « - « Merci de me l’avoir rendu, heuuu, qu'elle est ton prénom?, souhaiterais tu que je te montre quelques mouvement? »

Pour une raison qui m’échappe, il etait de plus en plus distant à nouveau, scrutant dérrière moi, dérrière son épaule. Son soucis semble vraiment grave ! Je commence à réellement avoir de la peine pour lui. J’aimerai l’inviter chez moi mais etais ce sur ? Comment savoir si il etait un homme bon, une victime, ou un fou ?
Tout ne dependrais que d’une et unique question. Je prend une réspiration profonde et me lache. J’attend de lui une réponse sincère. Je le dévore maintenant des yeux pour essayer de déceler la vérité du mensonge.

- «  Dit moi, je… j’aimerai savoir, qu’est ce qui t’arrive ? Pourquoi as tu si peur ? j’aimerai t’aider si tu le veux, je… je veux tout savoir avant, a qui j’ai à faire, j’espere que tu comprends ? Ou sont tes vêtements ? Pourquoi tu te caches ? De quoi as tu hontes ? Dit moi tout je t’en pris. Je comprend que tu te méfis mais c’est… Le problème c’est que si tu ne me fais pas confiance et que moi non plus, on n’y arrivera jamais. J’aimerai etre là pour toi, je sens bien que tu n’es pas un dangeureux criminel. Je t’en pris parle moi. »

Je rougis alors de honte, mon débit de parole s’accelere de plus en plus pour ne plus en finir, puis, plus rien, mon sac étais vide. Tout ce que j’avais besoin de savoir pour le moment à été prononcé. J’attend de lui maintenant mes réponses dans une attente glaciale. Je vois bien qu’il est en stresse. J’adorerai lui payer quelque chose à manger mais si il fuyait ? Tant pis, j’ose.

- « Si tu restes sagement içi, je peux te payer à manger si tu veux bien m’attendre ! Où préfère tu qu’on quitte le parc ?  Au pire attend içi, si je suis trop longue, tu vois les habitations la bas ? Je vis dans le bloc « Lycoris » compose le 942658C et attend moi. C’est comme tu préfères ! »
Voir le profil de l'utilisateur
Renn
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Lun 13 Aoû 2018 - 8:51

L’inconnue avait l’avait suivi dans l’ombre du pin, jetant son sac au sol, avant de s’asseoir par terre devant lui. La brise agita doucement les branches de l’arbre, dans un murmure agréable, rafraîchissant les deux personnes qui se faisaient face.

Au moment où Renn avait rapidement débité rapidement sa première phrase en français, la slave avait semblé soufflée, sous le choc. Il s’en aperçut et y réfléchit rapidement. Il avait sans doute été un peu maladroit en lui disant qu’elle n’était pas prête à parler anglais. Il ne parlait pas de son accent, pas pire voir meilleur que celui du jeune homme. Ce qu’il avait dit avait un sens précis pour lui, mais cela n’avait de sens que pour lui seul. Il aurait été bien en peine de l’expliquer à autrui.

Cependant la jeune femme se reprit, et demanda avec un sourire aux lèvres :

- « Soit, restons ici pour le moment, ma réaction ta plus ? Puis je te demander pourquoi tu es mal vue par içi ? Pourquoi veux tu ne pas être remarquer ? Je t’avoue que tu m’intrigues énormément. »

Renn se demanda, à nouveau perplexe, de quelle réaction elle parlait. Par ailleurs elle posait toutes les questions auxquelles il ne pouvait pas répondre pour le moment. Il ne savait rien d’elle, il ne pouvait pas révéler au premier venu qu’il était un anonyme. Il était totalement exclu de dire quoi que ce soit d’aussi important avant de savoir un minimum  à qui il avait affaire. Aussi il y eût un bref silence, qu’elle rompit bientôt pour répondre à la précédente question de Renn.  Elle dit avec un grand sourire, en se caressant la tête, heureuse :

- « Je m’appelle Ir… heuuu… Eyden o…. heu oui Eyden… hihihi »

Son hésitation n’avait pas échappé à l’anonyme, mais il choisit de ne rien en montrer. Après tout la jeune femme avait aussi le droit d’avoir ses secrets. Il avait trouvé mignon de la voir contente et ce geste était également mignon. Elle récupéra  son bâton posé à côté, et quand il lui dit qu’elle semblait avoir des aptitudes guerrières, elle cligna des paupières, apparemment surprise.

- « Merci de me l’avoir rendu, heuuu, qu'elle est ton prénom?, souhaiterais tu que je te montre quelques mouvement? »

Renn soupira. Il lui avait déjà dit son prénom. Il le lui répéta et refusa : non pas que cela ne l’intéressait pas, mais ce n’était pas le moment. Il inspira profondément pour tenter de s’y retrouver au milieu de tout ça, croisant les bras sur son torse nu, en regrettant l’absence d’une chemise ou d’un t-shirt.  En face de lui, la jeune femme prit également une grande inspiration, puis elle posa ses grands yeux noisette sur lui pour l’interroger à nouveau, semblant le dévorer de ceux-ci.

- «  Dit moi, je… j’aimerai savoir, qu’est ce qui t’arrive ? Pourquoi as tu si peur ? j’aimerai t’aider si tu le veux, je… je veux tout savoir avant, a qui j’ai à faire, j’espere que tu comprends ? Ou sont tes vêtements ? Pourquoi tu te caches ? De quoi as tu hontes ? Dit moi tout je t’en pris. Je comprend que tu te méfis mais c’est… Le problème c’est que si tu ne me fais pas confiance et que moi non plus, on n’y arrivera jamais. J’aimerai etre là pour toi, je sens bien que tu n’es pas un dangeureux criminel. Je t’en pris parle moi. »

Encore une question trop directe. Et une partie de ces paroles mettaient Renn mal à l’aise, au point qu’il avait envie de fuir la conversation et de dire au revoir à cette inconnue. Honte ? D’où venait ce mot ? D’où venait cette idée comme quoi il pourrait avoir honte ? Fronçant de nouveau les sourcils, il se détourna des yeux insistants de la jeune femme. Il aurait aimé avoir le temps de respirer deux minutes sans être en proie à une avalanche de questions, et de paroles plus généralement. Il résista à cette envie de couper court ou de répondre avec brutalité.

- « Si tu restes sagement içi, je peux te payer à manger si tu veux bien m’attendre ! Où préfère tu qu’on quitte le parc ?  Au pire attend içi, si je suis trop longue, tu vois les habitations la bas ? Je vis dans le bloc « Lycoris » compose le 942658C et attend moi. C’est comme tu préfères ! »

Sagement ? Il n’est pas un chien ni même un animal domestique pour qu’on lui demande d’attendre sagement là. De plus c’est un peu vexant d’entendre ces mots, comme s’il avait à ce point l’allure d’un sans abri pour qu’on lui propose de lui payer à manger. Il espérait juste avoir l’air estival de quelqu’un qui a enlevé sa chemise et se promène sans.

« Je te remercie mais je n’ai pas faim. »

Il semblait catégorique.

- « Et calme toi s’il te plait… » lui dit-il avec douceur. « Tu parles beaucoup. » Trop.

Au lieu d’en dire davantage, il tend les mains à… Eyden, oui c’est Eyden son prénom, pour l’aider à se relever.
- « Désolé Eyden, je te connais pas assez pour venir chez toi. On vient juste de se rencontrer. Mais si tu veux on peut se promener un peu ensemble ? »

Il sait déjà où est-ce qu’il voudrait aller, et dans le fond, qui de mieux qu’une jolie slave quelque peu mystérieuse pour l’accompagner ?


Dernière édition par Renn le Jeu 16 Aoû 2018 - 22:21, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Eyden
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Mar 14 Aoû 2018 - 20:47

Un souffle de dépit de Renn, du moins, ça semble être du dépit quand je lui demanda son prénom. Je garde alors le silence avant de continuer dans une platrée de questions. Je m’en suis rendu compte quand il me dit


« Je te remercie mais je n’ai pas faim. »

Son ton catégorique ma fait l’effet d’une douche froide, qu’est ce qu’il pense de moi ? J’allais m’excuser quand il prit les devants.

- « Et calme toi s’il te plait… » lui dit-il avec douceur. « Tu parles beaucoup. » .


Je me contente alors de garder le silence, mon regard se fixe sur ses tibias, honteuse. Je ne sais plus où me mettre. Je me suis mise alors à penser à tout ce qu’il s’est passé depuis mon arrivée içi. Je me suis alors rendu compte qu’il m’avait donné son nom. Comme une idiote je n’avais pas fait attention. Renn, il me semble. Si je crois que c’etait Renn. J’ai tellement de pensés qui se bouscule un peu partout que je me perd. Il doit vraiment me trouver folle, ou conne. D’ailleurs, pourquoi il reste ? Je ne sais pas. Qu’est ce qui ma prit de l’invitée chez moi ? Je suis vraiment naïve. Je ne sais plus quoi dire. J’ai peur d’ouvrir encore la bouche, j’ai pas envie qu’il me trouve lourde. J’ai, je… j’espere que tout va bien. Je ne me sens pas trop bien d’un coup. Ma tête tourne légèrement, mon cœur s’emballe.

Quand je retrouve le courage, je le fixe a nouveau dans les yeux, patientant qu’il crève le silence. J’ai de plus en plus de mal à garder mon calme. Au lieu de parler, sans crier gare, il me tend les mains. Prise au dépourvus je rougis encore comme une tomate et accepta son aide. Ma main tremble en se dirigeant vers ses paumes. Les mains de Renn sont chaude, douce et chaude. Mes yeux, intimidés se posent alors sur ses biceps qui gonflent à mesure que je tire sur ses bras pour me relever. Je ne m’y attendais pas qu’elle agréable surprise.

Je n’ai pas eu le temps de me faire a l’idée d’etre avec un si beau mec qu’il rompit le silence.
 
- « Désolé Eyden, je te connais pas assez pour venir chez toi. On vient juste de se rencontrer. Mais si tu veux on peut se promener un peu ensemble ? »

]- «  un…. Un r… ren…. Un…. U… un rendez vous ? Non calme toi ma cherie, c’est probablement qu’une balade entre amis… » me dis je d’un air intimidé. Bon c’est vrai que c’etait un peu trop rapide pour plus que de l’amicale. Il faut que je me ressaisisse, que j’arrête de me faire des films ! Je ferme les yeux remémorant ses paroles et surtout, ça voix, si calme et appaisante.

- «  Je n’ai rien de prévue aujourdhui mais j…. heuuu non rien. Excuse moi, allons y , s’il te plait ! »


Je fini de me redresser et attend qu’il retire ses mains, prend mon sac, et passe a coté de lui avançant a son pas. Ni plus vite, ni moins. Je voulais garder le silence mais je ne pouvais pas attendre plus longuement.

-  « Où m’enrênes tu Renn ? Je suis curieuse ! »

Pas un mot de plus sorti de ma bouche, clair, net, précise. J’ai pris conscience que je le stressai c’est pourquoi je me suis contentée de cette unique réponse. Je sert fort la sangle de mon sac a dos. Un vent frais souffle tout à coup. Mes cheveux gifflent mon visage, je les replaces dans un mouvement lent, un grand sourire sur le visage. La journée promettais d’être extraordinaire.

Me demandant par qu’elle endroit il m’enrênerait sachant qu’il souhaite être tranquille et peu visible, il ne passera sûrement pas par les habitations, ni par les loisirs, du moins, j’imagine. Cette promenade promet d’être excitante.

Mon seul regret maintenant que j’y pense, c’est d’avoir du abandonnée de manière provisoire, je l’espère, ma séance d’entraînement, au pire, tant pis. J’ai un bel homme à mes cotés, je serais idiote de m’en priver non ?
Voir le profil de l'utilisateur
Renn
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Ven 17 Aoû 2018 - 4:48

Eyden resta alors silencieuse, pensive, sans regarder le visage de Renn. Elle avait semblé sur le point de dire quelque chose quand il avait dit qu’il n’avait pas faim. A présent elle fixait presque le sol, semblant intimidée et confuse d’avoir beaucoup parlé. Renn s’interrogeait, légèrement inquiet, sur les sentiments de son amie.

Elle finit par relever les yeux pour croiser les siens. Elle semblait tendue, quand il tendit les mains pour prendre les siennes et l’aider à se relever. Rougissant, la jolie slave accepta son aide, ses mains un peu tremblantes entrant en contact avec celles du jeune homme. Elle ferma même les yeux un instant, comme pour se ressaisir. Elle avait encore les joues légèrement roses. Son émotivité était plutôt émouvante, elle était si timide que Renn avait l’impression d’être avec une toute jeune fille. Eyden... Elle le faisait fondre.

- «  Je n’ai rien de prévue aujourdhui mais j…. heuuu non rien. » Déclara enfin Eyden. «  Excuse moi, allons y , s’il te plait ! »

- « D’accord. » Répondit-il simplement.

Il desserra ses mains de celles d’Eyden, elle prit son sac à dos, et ils commencèrent à marcher.  Renn se dirigeait vers le petit chemin sur lequel il avait remarqué des promeneurs un peu plus tôt, qui longeait la plage. En compagnie d’Eyden, il avait l’air davantage normal, pensa-il. Elle ressemblait totalement à ce qu’elle était, quelqu’un qui vivait dans les habitations de Sindety, avec son  âme sœur  certainement. Il se posait énormément de questions au sujet ceux qui avaient accepté le Fil Rouge, et il aurait aimé les formuler. Plus tard peut-être.

- « Où m’emmènes tu Renn ? Je suis curieuse ! »

Réfléchissant, il ne répondit pas immédiatement. Ils passèrent un petit escalier, couvert de sable par endroit et de quelques galets, et se retrouvèrent sur la plage, les pieds dans le sable. Les vagues s’échouaient avec force sur le rivage. Le grand adolescent les contempla avec nostalgie, laissant ensuite ses yeux errer sur la mer et sur l’horizon, comme il l’avait toujours fait toute sa vie. Au moins, même si il était loin de sa grand-mère, et même s’il ne savait pas quand il pourrait la retrouver, il n’était pas loin de la mer, puisque il était sur une île, et il pouvait toujours contempler les flots.

- «  Je sais pas. » dit Renn en souriant, chassant sa mélancolie.


Par chance, la plage était déserte ou presque, il ne risquait pas de se faire remarquer. Les côtes sauvages s’étendaient un peu plus loin, la forêt était de l’autre côté. Il avait pensé qu’ils pourraient aller se promener dans la forêt, mais il hésitait. Finalement il opta pour les côtes sauvages. Ainsi, il resterait près de la mer. Il désigna une falaise un peu plus loin, en bas de laquelle les vagues se brisaient.

- « On pourrait aller là-haut ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Eyden
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 26
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden) Sam 18 Aoû 2018 - 12:38

découvrez dés à présent, la suite de votre feuilleton préféré !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden)

Rencontre d'un anonyme et d'une parfaite ( with Eyden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un tueur anonyme de modérateurs JOL dans les SoN !
» comment faire passer un message anonyme
» Moi, Elrawen, tout simplement parfaite !
» [Suggestion] Permettre d'écrire de manière anonyme !
» Armée parfaite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( I M ) P E R F E C T I O N :: Hors RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: