Derniers sujets

Rencontre inattendue par un Rubik's Cube [PV Sawako]parAsuka Ikunora
Aujourd'hui à 11:27
Akio - Pas d'idée de titre [en cours]parAkio Akuma
Aujourd'hui à 2:22
[FOOTER] Les Chroniques d'HeavenparInvité
Hier à 22:30
Signaler une absenceparSawako Ogawa
Hier à 20:08
Ah bon || Piotr ♥parPiotr Nevelskovich
Ven 16 Nov 2018 - 11:16
Demande de partenariatparInvité
Ven 16 Nov 2018 - 10:58
[FOOTER] Newwell CityparInvité
Ven 16 Nov 2018 - 2:06
[TOP] OvertaleparInvité
Mer 14 Nov 2018 - 18:01
RENCONTRE D'UN ANONYME ET D'UNE PARFAITE ( WITH EYDEN) PART 2parRenn
Mar 13 Nov 2018 - 7:20

Partagez|

Quand le destin s'acharne... [PV : Eru ~]

Kaylee King
Liée à Lux K. Ross
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 02/08/2018
Localisation : Là.
Quand le destin s'acharne... [PV : Eru ~] Sam 18 Aoû 2018 - 1:07

Inexpression behind you...Kaylee King & Eru ChitandaIf I could choose, babe I wouldn't choose you. (Hey Guapo → Kirstin Maldonado)
Jour 1

Je lissai conscieusement la robe noire que je venais de terminer, inspectant ma couture pour voir s'il n'y avait pas un défaut quelque part, avant de l'enfiler pour voir s'il y avait des retouches à apporter. Visiblement pas. Je me faisais toujours la même robe, il faut croire que mon corps n'a plus besoin de réfléchir pour les terminer en moins de trois heures. 09:30. Je m'installai sur mon lit pour deux heures d'étirements et de danses martiales, appréciant de retrouver quelques réflexes de mon quotidien d'antan. Je clôturai ces deux heures en m'étirant de tout mon long et sortis alors de ma chambre. Je ne savais pas si ma colocotaire était là ou non, si elle dormait encore ou non, encore moins ce qu'elle faisait si elle ne dormait pas, et je m'en fichais complètement. La seule chose qui comptait était que je ne lui tombasse pas dessus. Je n'avais pas envie de discuter avec elle. J'enfilai mes sandales en bois et sortis de la maison, en fermant à clefs derrière moi par réflexe. Écouteurs dans les oreilles, je me mis à chanter en playback la chanson hispano-anglaise qui pulsait dans mes oreilles tout en marchant. Je ne savais pas où j'allais et je ne voulais pas le savoir non plus ; je comptais simplement errer sans but sur cette île... sur cette île. Clôturant ma réflexion pour m'empêcher de la finir et de ressasser des pensées inutiles, j'entrai dans un état où je ne prêtais aucune attention à mon environnement tout en étant consciente de ce qui m'entourait. Ma promenade me mena aux parcs de Sindety après une heure de marche. Je m'étirai sommairement, satisfaite de constater mon endurance et ma souplesse inchangée, puis je m'installai sur un banc dans la première intention d'y dormir.

Une vibration émanant du portable qu'ils m'avaient refourgué me fit changer mes plans ; j'avais retrouvé mes cinq vies sur Candidat Cruche. J'arquai le dos pour l'étirer et, tout en faisant jouer mes épaules, je sortis le portable qu'ils m'avaient donné pour passer les niveaux de Candidat Cruche. J'en étais déjà au niveau 121, comme quoi j'avais clairement passé trop de temps sur cette connerie. Sept niveaux plus tard, j'avais épuisé mes cinq vies et j'avais la flemme absolue de bouger mon cul. Je soupirai inexpressivement et décidai d'agir à l'instinct. Sortant mon carnet à croquis de sous mon bras et un critérium de mon sac en bandoulière patchworked au septième degré, je me mis à faire le dessin d'une tenue. De profil d'abord, puis de face et de dos, rajoutant des cases pour les détails. Le tout sur une page de gauche. Une fois tout cela au propre, je me mis à dessiner chaque vêtement, de face et de dos, et chaque accessoire, sur la page de droite. Complètement hors du temps, n'ayant aucune conscience qu'il était déjà 12:54, je dessinai paisiblement tout en gardant mon inexpression naturelle sur le visage. Mon regard se redressait parfois devant moi sans que je ne vis ce que j'étais censée voir alors tant je n'y faisais pas attention ; c'était ma manière de faire des pauses stratégiques dans le dessin et de stimuler mon imagination. J'étais tellement plongée dans mon dessin que je n'entendis pas plus que je ne vis – la couleur du bruit s'entend – quelqu'un s'approcher de moi.
© 2981 12289 0

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Quand le destin s'acharne... [PV : Eru ~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» quand le cercle se décide à faire un kimbo...
» [Produits] Comment et quand avez-vous connu Bionicle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( I M ) P E R F E C T I O N :: Sindety :: Les Parcs-
Sauter vers: