Partagez|

Aaron || You'll never find a guy like that.

Aaron Takamura
Lié à Ayano K. Chigiku
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2018
Aaron || You'll never find a guy like that. Dim 9 Sep 2018 - 20:30

Aaron Uta Eero & Takamura

« La vérité est une illusion, la réalité un mensonge. »

âge : 25 ans.
genre : XY.
groupe : Parfait
nationalité : Finno-japonais.
orientation sexuelle : Ace.

Couleur de cheveux/yeux : Il possède une soyeuse chevelure blonde, variant entre le blond doré et le blond platine suivant la lumière ( et suivant si ses cheveux sont mouillés ou pas, aussi ) / Attention première particularité en approche ; il a une heterochromia iridium. En gros, deux teintes se disputent ses iris, un bleu-vert absolument magnifique et un marron ocre sublime. Plus il soleillera lumineux, plus le marron dominera dans ses iris ; plus il fera ténébreusement ombragé, plus le bleu-vert se répandra dans ses iris. Jamais une teinte ne domine complètement l’autre, cela dit.
État de santé :  Il a une bonne santé physique. Mis à part son heterochromia iridium qui peut engendrer maux de tête ou migraines s’il passe d’un milieu trop lumineux à trop sombre ( ou inversement ), rien à déplorer de ce côté-là. Ah, et ayant vécu dans des pays au climat froid, autant vous dire qu’il n’aime pas trop la chaleur ( sauf la chaleur tropicale, celle qui est bien humide ouais ).
Style vestimentaire : Décontracté et pratique ( pour faire du sport s’entend ), tout en restant élégant. Il a une carrière bien entamée derrière lui, le petit, et il ne laissera rien la flinguer. Il a toujours son collier et ses boucles d’oreilles sur lui.
Inventaires : Son mouchoir en tissu, deux éventails, ses lunettes de soleil et… c’est tout. Hormis la réserve de confiseries qu’il se trimballe sur lui, bien évidemment.
Langues parlées : Grâce à son éducation finlandaise & japonaise, il parle couramment le finnois, le same d’Inari, l’anglais, le japonais et le français. Il maîtrise ces cinq langues au même niveau. Vu que les écoles finlandaises font apprendre cinq langues aux enfants dès la maternelle ( apprentissage qui se poursuit hors de l’école aussi ), ça aide. Du coup, il est certes polyglotte mais pratique ce qu’il appelle le finponais ( finnois + japonais ) ou l’anponnois ( anglais + japonais + finnois ) et autres joyeusetés quand il est fatigué/n’y pense pas/n’est pas concentré sur ça/par habitude suivant la personne à laquelle il s’adresse ( il parle souvent le finponnais avec son père, par exemple ). Sachez d’ores et déjà qu’il jure surtout en finnois et en français. Il a des bases de suédois – parce que c’est un peu utilisé dans l’administration finlandaise, donc bon…  
Hobbies : Manger des sucreries, le silence, les beaux vêtements ( selon lui ), étudier, se promener dans les forêts et autres paysages finlandais, chanter, lire, certains jeux vidéo, écrire & les jeux de cartes. Le karuta est pour lui un jeu plein de bon sens qu’il pratique régulièrement, même s’il doit utiliser des enregistrements de lecteurs ou lectrices pour continuer de s’entraîner. Étonnamment habile au billard et au tir à l’arc.
Personnalité : Serein – Taquin – Clair – Enjoué – Cynique – Expressif/Souriant – Solitaire – Perspicace – Téméraire – Passionné – Diplomate – Exigeant – Blasé – Discret – Indélicat – Honnête.

♦️ « Aaron ? Il est chiant. Trop sérieux. » – Aemi, cousine.

Aaron a toujours été vu comme quelqu’un d’ennuyant, par sa famille. Quelqu’un de blasé, qui ne s’intéresse qu’aux livres et dont il est impossible d’interrompre la lecture. Quelqu’un d’aussi peu motivé qu’il n’est démotivant, par moments. Quelqu’un qui coûte cher, avec ses manies d’apprendre par des sources trop pointues pour son jeune âge. Quelqu’un qui est toujours dans son coin, dans sa bulle de solitude, et que personne ne voudra aller chercher là-dedans. Quelqu’un qui a des exigences merdiques et qui est arrogant comme un pou. Quelqu’un d’inintéressant, en somme. Le mouton noir de la famille, celui dont personne ne veut, celui qu’on aimerait bien refourguer à quelqu’un d’autre. Mais Aaron est aussi vu comme quelqu’un d’éloquent,  par sa famille. Quelqu’un qui manie les mots avec une rare finesse, quelqu’un qui a un charisme qui attire toujours l’œil. Quelqu’un d’ennuyant, d’inintéressant, mais qui attire l’œil. Et l’argent, aussi. Aaron est donc toléré.

♦️ « Aaron ? Un bâtard qui a une belle gueule, rien de plus. » – un ancien camarade de classe

Pour ses anciens camarades de classe, Aaron est quelqu’un qui travaille. Indubitablement passionné. Quelqu’un de très enjoué, qui rit facilement, sourit facilement, et s’amuse encore plus facilement. Un vivant en somme, un fêtard avec qui il est plaisant d’être tant sa bonne humeur irradie à des lieues à la ronde. Mais pour ses anciens camarades de classe, Aaron est aussi quelqu’un d’une surprenante fermeté. Bienveillant, aimable, doux dans certains cas, mais d’une fermeté implacable à côté. Quelqu’un qui peut montrer un cynisme qui tord impitoyablement le cœur, quelqu’un ayant un humour aussi rafraîchissant que noir. Quelqu’un d’aussi indélicat qu’une friendzone venant de la personne que vous aimez depuis des années. Et surtout, pour ses anciens camarades de classe comme pour toute autre personne l’ayant rencontré, Aaron est avant tout quelqu’un de discret. Impitoyablement discret.

♦️ « Aaron ? Un inconscient qui s’est brûlé et qui en redemande. Il est malade. » – Anonyme

Cette personne a détesté, haï même, Aaron. Elle ne supportait pas son côté joueur, cette part de lui qui prenait tout à la légère. Ce côté taquin, insupportablement taquin. Même lorsqu’il devrait la fermer, la blondasse – comme ladite personne a fini par le surnommer – l’ouvrait quand même. À gifler. Taquin ( oui j’insiste ), il dépassait les limites par moments. Et toujours avec cette tranquille insolence, avec ce visage qui donnerait des pulsions de violence au plus bienveillant être qui puisse exister ici-bas. Mais cette personne a soutenu Aaron, parce que la blondasse était d’une témérité frôlant l’insouciance. Il connaît les risques, attention, il connaît les conséquences désastreuses que certains de ses actes peuvent avoir, mais s’il a décidé de foncer il ne s’arrêtera pas pour autant. Il continue. Il continue et cette personne a voulu le soutenir pour ça. Malgré la haine que la blondasse provoquait en elle… elle aussi a continué de soutenir Aaron. Et elle s’est brûlé à son tour.

♦️ « Aaron ? Une personne dont la beauté n’a d’égal que la richesse intérieure. Infinie. On peut se targuer de l’approcher, jamais de le connaître. » – son manager, Fenrir Yrjönen

Pour son manager, Aaron est quelqu’un de simple et complexe à la fois, avec qui il est agréable d’être, de ne pas être, et de partager. Pour son manager, Aaron est quelqu’un de paisible, posé, mesuré. Doté d’une sérénité qui peut sembler écrasante, étouffante même, pour certains. Même lorsqu’il vous hurle dessus, même lorsqu’il vous lance un regard qui vous glacera tant ses yeux assassins vous tuent sur place, Aaron ne perd jamais sa sérénité. Honnête, il est quelqu’un parlant avec une clarté insoupçonnée et rare ; beaucoup le trouvent évasif et mystérieux pour ça car beaucoup ont oublié le sens des mots, de la grammaire, de la langue. Câlin, Aaron est quelqu’un de tactile, d’une sincérité incontestée dans ses gestes. Il sait faire preuve d’une délicatesse qui peut donner à autrui l’impression qu’il est fragile – ce qui est totalement faux selon Fenrir. Aaron est très expressif et c’est une qualité que Fenrir apprécie tant en tant que personne qu’en tant que manager.
Son passé
♦️ Aaron est né à Inari, dans le nord de la Finlande. Que ce soit religieusement, culturellement, linguistiquement, il eut une vie très riche dès le début. Il vivait dans le domicile familial ( maternel ) avec ses arrière-grand-parents ( laestadiens, parlant uniquement le same d’Inari ), son oncle ( protestant, parlant finnois et suédois ) et sa tante ( orthodoxe, parlant finnois et le same d’Inari ), sa cousine ( se dit orthodoxe mais de confession luthérienne, parle finnois, le same d’Inari et anglais ), son grand-frère ( déiste, parle le finnois, le same d’Inari, l’anglais, le français et le japonais ), ainsi que ses parents. Vous comprenez l’étendue du bordel ? Un bordel riche, beau, mais un bordel tout de même. Sans compter qu’avec l’école, il fut amené à apprendre le finnois, le same d’Inari, l’anglais et le français plus en profondeur. À sortir pour des randonnées, faire du kayak, du ski, apprendre comment s’occuper des rennes ou l’art de la pêche.

♦️ Son père étant japonais, Aaron passait également ses vacances d’été là-bas, allant dans une école japonaise au mois de juillet. Sa famille japonaise se montrait très rigoureuse et droite dans l’apprentissage du japonais, expéditive aussi. Elle veillait également à ce qu’il maintienne un bon niveau de langues dans celles qu’il connaissait déjà. Autant vous dire que linguistiquement parlant, son éducation fut riche – et stricte, très très stricte – très tôt. En plus des vacances d’été, il allait également au Japon soit durant les vacances de Noël, soit durant les vacances de printemps. Cela dépendait. Son grand-père paternel, gradé de l’armée japonaise à la retraite, se montrait intraitable sur deux points avec Aaron ; de une, le sport, de deux, la droiture. Pour cela, il n’hésitait absolument pas à rendre visite à son petit-fils à Inari pour vérifier les compétences de ce dernier.

♦️ Son père étant chanteur ( danseur étoile de profession ), souvent en tournée par conséquent, et sa mère une actrice de renom, souvent en voyage pour des films et autres interviews, Aaron fut surtout éduqué par sa famille – tant finlandaise que japonaise. Le choc des cultures et des religions quand le côté paternel et maternel se rencontraient l’amusent beaucoup, en particulier quand ses grand-parents japonais rencontrèrent ses arrière-grands-parents finlandais. Il faisait le traducteur et a été de nombreuses fois tenté par déformer les propos des uns et des autres pour foutre le bordel. Il ne l’a pas fait par respect pour ses parents. Oh, d’ailleurs ! Ses parents n’étaient pas souvent là, mais il ne se sentait pas seul pour autant ! Il recevait de nombreux livres de leur part et, même s’il ne les voyait parfois que deux mois à l’année ( cas le plus extrême ), Aaron était très content de sa situation. Ses parents l’appelaient souvent et ils lui envoyaient toujours des lettres et des colis. Parfois, il s’absentait même deux semaines ou trois pour suivre sa mère ou son père lors de leurs voyages.

♦️ Même s’il était très studieux à la maison, toujours en train de lire un livre – et capable de vous lancer un dictionnaire à la face si vous aviez osé parler pendant sa lecture dès ses treize ans –, c’était clairement moins le cas en présence de ses parents ou en-dehors du domicile familial finlandais. Joyeux, de bonne humeur, enjoué, perdant ses cordes vocales lorsque son père l’invitait à voir un festival où il chantait, regardant sa mère tourner des scènes avec des étoiles dans les yeux. Ah, et en présence de son grand-frère, avec qui il adore jouer. Jouer des sales tours à leurs arrière-grand-parents, notamment, et accuser Aemi ( leur cousine ) qui se faisait alors lyncher. Même si, derrière, Aaron savait que son grand-frère se faisait engueuler par leur oncle ou leur tante, vu qu’il faisait exprès de se réfugier dans ses livres pour ne pas se faire aboyer dessus. Sournois, hein ? Non, juste taquin. Et sournois, j’admets, j’admets… Enfin, ils s’amusaient aussi autrement, les deux petits. En jouant au karuta avec une cassette, aux jeux d’échecs ou aux cartes. Bref, ils jouaient quoi. Il éprouvait d’ailleurs un vif plaisir à massacrer la famille au Jungle Speed, faisant exprès de garder une certaine longueur d’ongles. Sournois et taquin, effectivement.

♦️ Ses années scolaires se passèrent ainsi, toujours dans une richesse immense, et il déménagea avec son grand-frère et sa mère à Helsinki pour les études de son grand-frère. Et, alors qu’il n’avait que seize ans, il entama une carrière de mannequin par… le hasard des choses, en fait. Il avait juste assisté à une série de shootings et ses performances tapèrent dans l’œil de Fenrir Yrjönen, qui devint son manager plus tard. Aaron devint également plus fêtard au lycée, se faisant beaucoup d’amis – tant japonais que finlandais que durant les voyages qu’il faisait avec ses parents. Il était un bon-vivant, allant souvent en soirée et tenant bien l’alcool ( ou que oui, la vodka ça aide… ) ( la bonne vodka, attention ) ( le sake aussi, d’ailleurs… ). Souriant avec sincérité, grommelant quand il avait un contrôle surprise juste pour le côté ‘surprise’ du contrôle ; avec sa famille japonaise derrière lui, croyez-moi qu’il révisait de fou ( qu’il travaillait beaucoup tout court, d’ailleurs ). Tout se passa au mieux… jusqu’à ce qu’Aaron apprît que son grand-père japonais était malade, que son état s’empirait. Il prit alors une décision, en l’espace d’une semaine tout au plus.



♦️ Lorsque son frère décida de déménager au Japon et de commencer sa carrière de photographe là-bas, Aaron le suivit parce que « à nous deux, on va foutre le feu au Japon, à l’Asie puis au monde entier veikka ! ». Et pour les raisons citées plus haut, aussi. Bien que ce fut long ( les meubles, ça se déménage pas si facilement de la Finlande au Japon, voyez-vous ), ils finirent par s’installer là-bas, près de la famille japonaise qui leur avait légué un duplex. Hein qu’ils sont gentils ? Pour l’anecdote, quand Aaron décida de déménager toute sa bibliothèque, sa famille a grincé des dents. Parce que ça allait coûter cher, putain, oh que oui… Enfin. Il continua sa carrière de mannequin, sa réputation montant d’ailleurs en flèche. Il fut tenté un temps de se reconvertir en auteur ou chanteur mais décida qu’il avait la flemme. À la place, il se mit très tôt dans le karuta de compétition – activité qu’il avait pratiqué avec ses cousins japonais depuis petits mais jamais au niveau compétitif, vu que Aaron n’était pas toute l’année au Japon. Il se distingua surtout par sa rapidité et sa précision. Il était et est heureux, certains lui disaient parfois que tant d’innocence et d’insouciance faisaient plaisir à voir. Ce à quoi il répondait souvent, avec une expression de naïve moquerie, par « ah que c’est beau la naïveté de la jeunesse... ».

♦️ Enfin bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Petit instant anecdote, à ses 21 ans, alors qu’il s’apprêtait à participer à un shooting pour une marque française, The Kooples. Il vit Ayano Chigiku, une mannequin qu’il connaissait bien, et il la salua d’un simple « Salut beauté ! ». Ayano se détournait déjà de son manager et du photographe. « Je démissionne. », avait-elle déclaré en tournant les talons. Aaron l’avait suivi du regard, un sourire clairement amusé perlant de son expression éternellement sereine. « À plus tard, chérie ! », avait-il dit alors qu’elle l’avait regardé en passant près de lui sans s’arrêter. Un homme, un assistant sans doutes, fut aux côtés d’Aaron en un rien de temps. « Mais t’es pas bien, demandes-lui son numéro de téléphone ! Une beauté comme ça, ça ne se p-… pourquoi tu me regardes comme ça ? » Le sourire amusé d’Aaron se tinta de malice. « J’ai déjà son numéro, héhé. » « Quoi ?! Fais péter, aller ! » Aaron se contenta d’éclater de rire en réponse, un rire cristallin, si doux et joyeux que les personnes présentes se détendirent, sourirent – certains le suivirent dans son hilarité. Il alla demander ensuite si tout était prêt pour le shooting. Imperturbable, ce gosse. Imperturbable. Et la vie suit son cours, écoutez…

Son avis sur le Fil Rouge
Que pense-t-il du Fil Rouge ? Plutôt pour ou plutôt contre ? À moins qu'il n'a pas d'avis et se laisse emporter par le mouvement ? Que pense-t-il de vivre à Sindety ?

♦️ Concrètement, Aaron n’en a rien à foutre du Fil Rouge. Rien. Hein ? Il n’est pas inquiet pour ses proches, son travail ? Du tout. Quelques heures avant d’avoir été enlevé avec douceur par une bouteille de chantilly maison ( oui, il se fout de votre gueule ) ( au cas où vous en douteriez /out ), il avait fait part à son manager son désir de prendre de longues vacances. Il venait de gagner une compétition de karuta, après tout. Alors non, il ne s’inquiétait pas. Il savait que son manager saurait gérer la crise et dire que « Aaron est fatigué et souhaite se reposer, prendre des vacances tout en s’ouvrant à de nouveaux horizons » et blablabla, le baratin habituel ( baratin étant totalement vrai et sincère, attention ) ( sinon Aaron allait lui exploser la gueule et il le savait, le Fenrir ).

♦️ Comment ça, contre ? Il ne serait jamais contre prendre des vacances, allons ! Un peu de bon sens, je vous prie. Et puis, quelles étaient leurs conditions ? Prendre des vacances sur une belle île et devenir stérile ? Moh, rien que ça. Les vacances, c’est important. Hein ? Et le passage sur la stéril-… pardonnez-lui, vous avez dit quelque chose ? Oh, il se disait bien aussi qu’il entendait des voix ! Hahaha, qu’est-ce qu’on s’marre…

♦️ Pour l’instant, il fait clairement partie de cette catégorie. Non il n’a pas d’avis et se laisse emporter par le mouvement. Tant qu’on le laisse se reposer… Cela dit, y a intérêt à ce qu’il trouve tous les livres qu’il veut. Sinon ça va mal se passer, c’moi qui vous le dis…

♦️ Oh pardon, je crois qu’Aaron est trop plongé dans son livre, sa paix et son repos pour répondre à cette question. Et je vous l’ai dit ; il aime prendre des vacances ! Surtout à durée indéterminée.

Ses projets pour l'avenir
Souhaite-t-il rentrer chez lui ou bien s'installer définitivement à Sindety ? A-t-il des projets bien fixés ou est-il susceptible de changer d'avis ?

♦️ Il n’en a strictement aucune idée, il n’y a pas réfléchi. Laissez-le se reposer, enfin, il est fatigué vous savez ? Un peu d’pudeur, que diable !

♦️ Il est susceptible de changer d’avis. Pour l’instant il est bien, il est content, il est en vacances, alors venez pas lui casser les couilles avec vos chianteries. Et arrêtez de parler pendant qu’il lit, un peu de décence bon sang…
Hi, ici Night, pour plus d'informations je vous renvoie à la fiche de Kaylee. J'ai la flemme de me répéter. /out Sinon je vais bien, j'espère que vous aussi, j'aime ce forum et pis voilà. /O/


Dernière édition par Aaron Takamura le Lun 10 Sep 2018 - 11:43, édité 18 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Ayano K. Chigiku
Liée à Aaron Takamura
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2018
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Dim 9 Sep 2018 - 20:38

*Inhales.*

BIENVENUE.

*Exhales.*

Edit : first. omg


Dernière édition par Ayano K. Chigiku le Dim 9 Sep 2018 - 22:23, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Nash Bowmann
Lié à Sara Lunde
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2018
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Dim 9 Sep 2018 - 21:18

HAURUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

*Fangirlise un peu trop tho*


J'adore son histoire, j'aime son caractère j'aime son physique.  Bref, je suis amoureuse de ce personnage. **

Formons dès à présent la team blond /o/
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Takamura
Lié à Ayano K. Chigiku
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2018
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Dim 9 Sep 2018 - 21:22

@ Nash : NASHY VAS-Y, FORMONS LA TEAM BLOND DU FOFO. /O/ Faut rallier Leo à notre cause. /out Merchi beaucoup pour ton message. ♥️

@ Maman d'amour : MERCHI MAMAN D'AMOUR JE T'AAAYMEUUUUH. **
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Savage
Liée à Maysen Oward
avatar
Messages : 110
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 17
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Dim 9 Sep 2018 - 22:18

Re bienvenue :hehehe:
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Takamura
Lié à Ayano K. Chigiku
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 09/09/2018
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Lun 10 Sep 2018 - 11:48

Kufufu, merci Anna. /O/

Eeeeeet fiche terminée et corrigée. /O/
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 17/02/2012
Re: Aaron || You'll never find a guy like that. Mer 19 Sep 2018 - 22:06

Validé !

En route pour l'aventure~

Après avoir enchainé mot après mot, tu as réussi à compléter ta présentation, te donnant l'opportunité d'avoir une couleur et te considérer comme un membre du forum, alors félicitations à toi, tu le mérites ! Et surtout, merci d'avoir choisi Imperfection pour poser tes bagages ! Mais avant de te laisser partir vivre tes aventures, il te reste encore deux trois trucs à faire. Tu vas devoir recenser ton avatar ici, puis te créer une fiche de lien par ici et enfin, poster une demande de rp ici. L'adresse du Discord te sera également envoyée par MP, alors n'oublie pas de les vérifier~
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Aaron || You'll never find a guy like that.

Aaron || You'll never find a guy like that.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( I M ) P E R F E C T I O N :: Les Profils :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: