Clic!
Clic!
Clic!
Clic!
Clic!
Alors que tu es en train de vivre ta petite vie tranquillement, promenant ton chien ou faisant la vaisselle, tout autour de toi devient noir. D’un coup. Tu es incapable de te rappeler comment c'est arrivé, car cela t’a pris complètement par surprise. Puis, lumière. Tu reprends finalement conscience de ton environnement. Sauf que… Tu n’es plus au même endroit qu’auparavant. À la place du parc où tu promenais ton chien ou de ta cuisine, tu ne vois qu’une salle entièrement blanche où le seul meuble présent est le lit où tu reposes. Pourquoi es-tu là ? Tu n’as aucune réponse, et une myriade de questions s’accumulent dans ta tête.
Contexte
0015

Parfaits

0007

Imparfaits

0000

Anonymes

0000

//

FondateurLeo Bårdsen
Co-FondatriceEru Chitanda
RangNom
RangNom
nom prénom

recherche un lien

nom prénom

recherche un lien

nom prénom

recherche un lien

nom prénom

recherche un lien

nom prénomrecherche un rp
nom prénomrecherche un rp
nom prénomrecherche un rp
nom prénomrecherche un rp
FicheSpalding Nolan
FichePrinz Anna
FicheWolf Logan
Fichenom prénom
Fichenom prénom
Fichenom prénom
Fichenom prénom
Fichenom prénom
Derniers sujets
Partenaires Footer 24 de 40
Partenaires Coup de ♥
Partenaires Top

Virée shopping •• Pv. Ashu ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message par Eru Chitanda le Jeu 28 Juin 2018 - 23:19
GO SHOPPING
Eru n’avait eu aucun mal à s’endormir. A vrai dire, elle s’était couchée juste après Ashura, lui ayant dit un « bonne nuit » tout à fait normal. Ce qui était surprenant, c’était que lui aussi avait dit bonne nuit presque naturellement, il ne s’était pas forcé et ça s’était entendu. Peut-être que ça avait contribué au fait que la jeune femme s’était endormi rapidement, comme si tout était normal.

Par contre le lendemain, c’était une toute autre affaire. S’étirant dans son lit et ayant dormi en sous-vêtements bien évidemment, elle était un peu perdue, car peut-être pensait-elle que ce n’était qu’un rêve. Mais apparemment non, c’était bien la réalité, alors elle eût un petit moment où elle avait du mal à réagir, à se remettre dans le bain. Mais elle se reprit après une ou deux minutes, se levant et s’habillant, tirant ensuite les rideaux pour que le jour entre dans la grande chambre. L’avantage de celle-ci était qu’elle était très lumineuse, et laissait bien passer l’air, donc Eru l’entrouvrit.

Il était peut-être que 9h30, mais cela ne l’empêchait pas d’être déjà en forme. La blonde essayait de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller son âme sœur qui dormait encore sûrement. Elle avait très envie de voir, mais ça ferait sûrement bizarre, alors elle allait se retenir, attendre sagement qu’il se lève, même si ça devrait être midi. Elle avait très envie de le revoir, ce Ashura, il l’intriguait beaucoup. Pensa-t-elle alors qu’elle prenait son petit déjeuner tranquillement sur la terrasse, profitant du soleil de l’île et de la brise. Elle aurait payé cher pour être en pyjama du genre débardeur et short à ce moment là, mais ça n’allait pas être possible pour le moment. Mais demain oui. Car cet après-midi, elle pourra acheter tout ce qu’elle veut, vraiment toutes les fringues qu’elle voudra. Elle ne prendra pas trop non plus, car sinon quand elle reviendra elle s’ennuiera. Mais le must serait quand même un instrument de musique, il avait l’air d’aimer lui aussi en plus.

Elle fixait la piscine au loin dans le jardin. Elle avait tellement envie de courir et de sauter dedans, faire un magnifique plongeon ou une bombe. Ça serait parfait, en plus elle semblait chauffée sur commande, ce qui était encore plus parfait. Tout était parfait ici, ça faisait assez peur oui quand elle y pensait, mais bon, au moins ici il n’y avait pas des poufiasses ou autres gars en bande qui emmerdent les autres… Quoi que, ce n’est pas parce que les gens avaient leurs âmes sœurs qu’ils étaient forcément de bonnes personnes. C’était stupide de penser ça. Mais ce genre de choses la faisait réfléchir à dans quoi ils s’étaient embarqués, à quels genres de personnes ils allaient rencontrer … A beaucoup de choses.

Elle n’était pas restée toute la matinée sur la terrasse non plus, non non. Elle avait laissé la baie vitrée grande ouverte, pendant qu’elle attendait qu’Ashura se lève et qu’il déjeune pour qu’ils aillent faire leurs emplettes au centre commercial. Elle était sûre que ça allait être cool cette sortie. Et en attendant, elle revoyait un peu la disposition de certaines choses dans la maison, du genre les choses dans le placard du bas de la cuisine pour que ce soit plus accessible, des choses dans le salon aussi, car il y avait un meuble qu’elle avait envie de déplacer depuis le début, une sorte de petite table avec des tiroirs, qu’elle poussa à un autre endroit. Elle se posta à différents angles de la pièce pour voir si ça allait, et c’était beaucoup mieux comme ça. Contente de ses petits rangements et autres, elle s’étala dans le canapé en regardant le plafond et fronçant les sourcils en voyant l’heure tourner. Il était bientôt midi en effet. Eru avait bien envie d’aller faire un tour dans le quartier, mais si il se levait à ce moment, ça serait problématique. Alors elle allait attendre sagement, et si à midi pile il ne s’était pas levé, ou midi et quart, elle irait le réveiller tiens ou partir sans lui. Oui, c’était une bonne initiative. Il n’allait pas se faire désirer jusqu’à quinze heures tout de même !


Pv. Ashura
Messages : 40

Date d'inscription : 08/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liée à Ashura Martel

Revenir en haut Aller en bas

Message par Ashura Martel le Ven 29 Juin 2018 - 1:49
VIRÉE SHOPPING
Ashura Martel & Eru Chitanda
Étrangement, même si le jeune homme était crevé et pas qu'un peu même, il eut un peu de mal à trouver le sommeil. Trop de choses tournaient en boucle dans sa tête l'empêchant de se plonger dans un sommeil profond. Il essaya tout, se vider l'esprit, ne penser à rien, compter les moutons, mais au final ça ne marchait pas. Avoir un peu de musique dans les oreilles l'aurait surement aidé à penser à autres choses, mais malheureusement, il n'avait absolument rien pour ça. Donc aucun son pour masquer les pensées sans fin du jeune homme. Toute cette histoire d'âme soeur, de liens et autres le tracassait bien plus qu'il n'aimerait l'avouer. Pourquoi se torturer l'esprit avec une telle chose maintenant? Il voulait dormir et essayer d'oublier ça pendant quelques heures au moins. Qui sait, c'était peut-être qu'un rêve? Ou un cauchemar plutôt. Un cauchemar un peu trop réaliste à son gout. Bon, c'était légèrement impossible que ce soit ça, mais bon sang qu'il le souhaitait fort. Il a peut-être juste consommé un peu trop de substance illégale non? Pas possible, déjà il avait arrêté complètement de toucher à cela une fois entrée à l'hôpital après son accident. Un sevrage forcé en gros. Quel dommage ça aurait pu expliquer un peu tout ce bordel. Ou pas en fait... Peu importe.

Franchement, pas que cette jeune femme l'effraie, loin de là. Elle ne ferait peur à personne avec ces sourires et sa bonne humeur constante. Peut-être un peu si elle commence à devenir complètement excité pour une raison complètement banale, mais bon... Ce qui l'effraie en particulier ces ce lien qui les unis. Un lien qu'il n'arrive pas à expliquer et qui ne lui paraît pas normal. Lui a-t-on fait quelque chose au CFR? Ou bien ces sensations viennent réellement de lui? Il préfèrerait cent fois mieux la première, mais il n'en sait rien et il n'est pas prêt de recevoir la réponse. Et si finalement c'était vraiment lui? Qu'il n'avait rien d'anormale? Non ! Il refuserait catégoriquement de l'accepter si c'était vrai. Puis, il a juré de ne plus se rapprocher de personne, car ça aussi c'est effrayant. Peu importe si Eru est gentille, douce et même très généreuse, il n'allait pas faire d'exception, car on prétend que c'est son âme soeur. Alors Ashura devait se reprendre, essayer de passer outre ces sentiments bizarres et surtout, surtout, faire tout en son pouvoir pour la repousser. Ce qui n'est vraiment pas gagné pour l'instant. Pourquoi faut-il toujours qu'il fasse une erreur? Il s'énerve lui-même.

C'est en pestant contre lui-même qu'il finit par s'endormir. C'est épuisant à la longue faut l'avouer. Un sommeil sans rêve qui dura comme il l'avait mentionné à la jeune fille, jusqu'à midi. Enfin, un peu moins quand même, mais ce n'est pas pour autant qu'il quitta son lit. Ashura se réveilla après une longue nuit de sommeil qui malheureusement n'était pas assez pour ce grand paresseux. En ouvrant les yeux, malchance, il était toujours là. Ce n'était pas un rêve ou cauchemar ou encore un bad trip vraiment horrible. Tant de tristesse. Le jeune homme aurait aimé se réveiller dans son coin habituel ou sur un banc qu'il s'était pas mal approprié. Pas de bol, plus que 364 jours encore ici... Ça devrait passer plutôt vite non? Tentative de motivation ratée. Ashura n'avait pas envie de sortir de sa chambre, ni de son lit d'ailleurs. Il y était si bien, dormir toute la journée serait parfait, mais quelque chose était prévu à l'horaire...

Les boutiques. Il allait devoir sortir pour aller faire les magasins... Avec la jeune femme en plus. Putain de journée chiante à l'horizon. Le réveil à côté de lui indiquait qu'il était environ 11 h, alors il pouvait bien perdre son temps encore un peu là. Bah oui, il avait bien précisé midi, il n'allait pas se lever avant. En espérant juste qu'elle ne débarque pas à midi pile, ça risque de gueuler dans le coin. Ce n'est pas bien grave, les voisins sont probablement déjà lever. Ou bien ils sont aussi flemmards que lui? Aucune importance, ses voisins l'intéressaient encore moins que son âme soeur. Tant qu'ils ne sont pas ceux qui le réveillent à des heures pas possibles. L'Américain resta allonger dans son lit jusqu'à temps que le réveil affiche 11h50. Il ne prendra pas de chance... Ashura se leva à contre-coeur, s'habillant rapidement avant de rejoindre sa chaise roulante qui reposait tranquillement à côté du lit. Ce qui est sûr avec cette chose, elle allait l'entendre arrive de loin. Prenant la direction de la salle de bain, pour se passer un peu d'eau sur le visage et s'arranger un peu pour pas avoir l'air du mec qui sort du lit et qui a la tête dans le cul. Ce qui est le cas, mais bon si ça ne tenait qu'a lui il aurait dormi jusqu'à 14-15 h. C'est bien dormir.

Sans attendre, Ashura alla jusqu'à la cuisine pour se préparer un petit truc à manger. Il ne fit pas trop attention à la jeune femme qui trainait quelque part dans la maison. Il n'avait pas besoin de savoir où elle était, elle pouvait bien être partie ça lui était complètement égal après tout. Le jeune homme trouva rapidement un truc à grignoter et se dépêcha de retrouver son âme soeur. Il mangerait en chemin, plus vite ils partaient, plus vite cette torture se terminerait. D'ailleurs, on oublie le "bonjour" ou toute autre forme de politesse aujourd'hui. Hier avec sa bonne nuit sortit de nulle-partip c'était bien suffisant. C'est avec une bouchée de son petit déjeuner dans la bouche qu'il retrouva la jeune femme. Le jeune homme remarqua au passage que certaine chose avait changé de place. Pourquoi? Ce n'était pas bien avant? C'est peut-être le genre de personne folle qui veut que tout soit orienté dans le bon sens pour avoir de la "bonne énergie" ou un truc dans le genre. Il ne jugera pas, après tout il s'en moque de l'apparence de la maison. Une fois sa bouchée avalé, le jeune homme prit la parole.

- Alors on y va? Dépêchons-nous d'en finir avec cette corvée.

Dit-il sèchement avant de se diriger vers l'entrée. Se dépêcher d'en finir, mais c'est lui qui se lève à midi quoi. Enfin, chut faut pas lui dire. Une corvée, oui c'est une véritable corvée pour lui. Il s'en passerait volontiers, mais il ne peut pas. Quelle plaie. C'est épuisant de parcourir les magasins de base pour se faire une garde-robe complète en plus, mais là faut rajouter un autre élément. Une petite boule d'énergie blonde. Il redoute vraiment d'y être. Si hier elle n'était pas capable d'arrêter de courir partout dans la baraque, une fois libre dehors... Il n'imagine pas. Juste y penser, ça le déprime et l'épuise et il a envie de retourner se planquer dans sa chambre et ne pas en sortir. Trop tard. Pour bien commencer en plus, Ashura avait oublié un petit détail. La porte. La porte de l'enfer. Il s'arrêta devant celle-ci. Merde. Il va rester coincé encore? Non pas ce coup-ci ! Ou du moins, il va essayer fort, mais avant. Le jeune homme se retourna vers Eru lui faisant signe de passer d'abord.

- Va-y, je te suis.

Quoi? Un geste de galanterie de la part de cet être désagréable? Non. Bien sûr que non. C'était pour éviter qu'elle arrive telle une bombe derrière lui comme la veille et le pousse à l'extérieur. Il va se démerder, pas besoin d'elle. Pathétique, car il était évident qu'il allait rester coincé une nouvelle fois, mais sa fierté le poussait à agir de la sorte. Il est déterminé à lui rendre la vie dure. Même si elle prévoyait de s'ccuper de lui ou de l'aider, ce sera difficile. Très difficile avec un caractère pareil.

Messages : 28

Date d'inscription : 06/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://redream-world.forumactif.com
avatar
Lié à Eru Chitanda

Revenir en haut Aller en bas

Message par Eru Chitanda le Dim 15 Juil 2018 - 23:22
GO SHOPPING
Eru se tournait et se retournait sur le canapé, une fois sur le ventre, une fois sur le dos … Elle voyait l’heure défiler, 11h15, 11h25, 11h35 … Mais il a vraiment l’intention de rester au lit toute la journée ? C’était hors de question ça, il lui avait dit qu’il viendrait avec elle aujourd’hui et qu’il se lèverait à midi, alors si il ne respectait pas ses paroles dès le début, elle allait s’en charger elle-même, c’est-à-dire que si à midi pile il n’était pas levé, elle allait le réveiller elle-même, peu importe si il braille ou pas, pour le coup elle s’en fichait. Mais là, à 11h50, elle entendu du mouvement, le mouvement des roues du fauteuil de celui-ci. Elle se releva alors, ou du moins releva la tête du canapé avec curiosité, puis avec un grand sourire quand elle le vit entrer dans le salon et la cuisine, elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle. Le fait qu’elle ne soit pas seule ici, et avec lui en plus, c’était vraiment super. Elle s’en rendait bien compte, qu’elle s’attachait énormément à lui, et elle ne comprenait pas vraiment d’où venait ces sentiments au début, peut-être qu’elle comprendra un jour, car rencontrer son âme-sœur, c’est rare, très rare. Et ils avaient pu en avoir l’occasion. Même si lui n’avait pas l’air d’avoir envie de s’embêter avec les formalités, ça aussi elle ne pût s’en empêcher.

- Bonjour Ashura ! T’as bien dormi ?

Tout en gardant son sourire, qu’elle ne pouvait quitter, tout comme elle ne pouvait pas quitter des yeux son âme sœur qui se baladait avec son petit déj dans la bouche, ce qu’elle trouvait adorable. Elle était peut-être bizarre la blonde, mais elle trouvait ça mignon, ça faisait un peu enfantin d’un côté de se balader la bouche pleine. Enfin après c’est son avis, et si elle lui dit il risque peut-être de mal le prendre, alors pour une fois elle garda cette impression pour elle. Suite à la première phrase qu’il lui avait dite, elle se leva d’un bond, manquant de glisser vu qu’elle était en chaussettes, mais se rattrapa au dernier moment à la table basse, accompagné d’un « oulah ». Puis quand elle fût totalement debout, elle lui fit un autre grand sourire, et lui avait fait comme la veille.

- Yes, sir !

Avec un salut militaire rapide, accompagné d’un léger rire amusé, comme si elle ne prenait pas en compte le fait que ce soit une corvée, mais elle n’oublia pas pour autant ce qu’il venait de dire. C’est avec entrain qu’elle alla dans l’entrée pour mettre ses chaussures, vérifiant d’un coup d’œil si il avait mise les siennes aussi. Il les avait mises, parfait ! Elle ouvrit en grand la porte, puis fronça les sourcils en comprenant rapidement le fait qu’il veuille qu’elle passe devant, prenant un air légèrement boudeur.

- Oui bien sûr comme ça je passe devant et je t’aide pas hein ? Hors de question ! Mais je passe devant quand même !

Ce qu’elle fit d’un pas rapide, passant la porte sans difficultés, puis se tourna vers son âme sœur, en ayant un air assez inquiet qu’elle essayait de cacher.

- Allez vas-y essaye de passer, mais si au bout de trois essais tu n’y arrive pas, c’est moi qui t’aide d’accord ? Tu vas pas passer ta journée coincé dans l’encadrement de la porte ! … Oh, attend, je pense que si tu te mets bien au milieu ça passe en fait, c’est chiant c’est à un poil de cul que ça passe pas, j’espère qu’ils vont venir changer la porte aujourd’hui, si ils font ça avant qu’on rentre ce serait parfait, cette porte de l’Enfer ne sera plus qu’un vieux souvenir !

Elle restait à le regarder du coup, pour voir si il l’écoutait, et surtout si il arrivait à passer le pas de la porte. Eru n’avait pas tort, ça passait pile poile si il se mettait bien au milieu, mais c’était assez difficile à calculer comme ça. La jeune femme désirait fortement l’aider dès le début, mais elle voulait le laisser se débrouiller tout seul aussi, ce n’est pas parce qu’elle a dit qu’elle l’aiderait tout le temps qu’elle allait le rendre dépendant d’elle, ça hors de question. Car au fond d’elle, elle sentait qu’un jour il pourrait remarcher. C’était une intuition, mais elle était tellement forte qu’elle était persuadée que c’était réel, et c’est aussi pour ça qu’elle voulait qu’il fasse des efforts par lui-même, même si il avait du en chier auparavant, dans son « ancienne vie ». Elle voulait tellement en savoir d’avantage sur lui mais en même temps voulait lui laisser le temps, et Eru savait que la deuxième option était la meilleure, alors elle allait attendre, peu importe le temps que ça prendra.


Pv. Ashura
Messages : 40

Date d'inscription : 08/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liée à Ashura Martel

Revenir en haut Aller en bas

Message par Ashura Martel le Lun 16 Juil 2018 - 2:29
Virée Shopping
Ashura Martel & Eru Chitanda
Cette journée s'annonce déjà très mal pour le jeune Ashura. Très très mal et il n'a toujours pas franchi la porte. Bah oui, en fait la porte c'est le problème du moment quoi. Une porte trop étroite pour un handicapé comme lui. Il aurait mieux fait de rester coucher et attendre que la porte se fasse réparer avant de sortir faire les boutiques. Son humeur ne serait pas déjà massacrante dès le début de la journée. Bon, au final, il n'avait pas besoin de ce détail pour avoir une humeur désagréable. Il vit depuis l'accident avec une colère en lui à chaque instant et la moindre petite chose l'emmerde. L'emmerde a-t-elle point qu'il préfèrerait aller se planquer quelque part et être prisonnier de sa propre baraque plutôt qu'essayer de lutter contre les choses. Enfin sauf s'il s'agit d'une personne casse-pied qui veut se rapprocher, là oui, il va lutter pour la dégager, mais le reste, flemme. Abandonné est bien plus simple pour tout le reste et attendre que ça se règle, c'est mieux. Il pourrait peut-être dire à la jeune femme qu'il préférait ne plus y aller aujourd'hui? Non, il a donné sa parole, Ashura n'allait pas revenir dessus. Il n'était pas comme ça. Puis, elle l'avait attendu pendant plusieurs heures sans doute. Enfin, pas que ça le dérange vraiment, il l'avait prévenu, mais voilà quoi. Cette porte. Cet obstacle, il allait la franchir seul.

Déterminé à ne pas céder à la petite blonde qu'il avait d'ailleurs complètement ignorée lorsque celle-ci lui avait dit bonjour quelques minutes plus tôt. C'était évident qu'il n'allait rien dire vue sa tête déjà franchement énervée. Un jour peut-être qui sait? Ashura deviendra peut-être suffisamment sympa pour lui dire un bonjour le matin. Il n'avait aussi pas répondu à sa question, lâchant un simple grognement qui voulait sans doute dire que oui, même s'il avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil. Par chance, lorsqu'il l'avait trouvé rien n'était venu le troubler, car les mauvais rêves chez lui n'étaient pas rares malheureusement. Souvent, il se réveillait en sueur après avoir rêvé à un truc qu'il avait vécu autrefois ou bien une chose qu'il redoute énormément. Ce coup-ci, le jeune homme devait être terriblement épuisé et donc sa nuit fut plutôt calme et la prochaine risquait de l'être également d'ailleurs avec la journée qui l'attendait. Du moins, il l'espérait. C'est pénible les cauchemars, surtout quand on n'a pas d'épaule à côté sur laquelle s'appuyer pour oublier ou se rassurer. Mais bon, c'est ce qu'il veut après tout, donc il ne peut pas s'en plaindre.

C'est après un autre salut militaire qu'ils s'étaient retrouvé à l'entrée. Il a vraiment l'impression qu'elle se moque de lui quand elle fait ça, mais bon. C'est peut-être le cas ou peut-être pas. Vu son caractère, Ashura doutait que ce soit son but, c'est juste une hyperactive qui fait toute sorte de chose insensée, voilà. Puis, si ça l'amuse tant mieux pour elle. Bref, Ashura avala un autre morceau de petit déjeuner, qui était d'ailleurs un petit muffin au chocolat, alors qu'il attendait qu'elle termine d'enfiler ces chaussures et qu'elle passe devant. Aucune chance qu'il passe le premier. Puis, il contrôlait assez bien sa chaise pour l'empêcher de passer derrière pour le forcer à avancer en premier. Ah ouais, il n'allait vraiment pas la laisser s'occuper de lui. Même en connaissant pertinemment les limites de ses capacités, il refuserait. Certaines choses lui sont impossibles, il le sait, mais peu importe.

Tout en affichant un regard boudeur, la jeune fille s'adressa de nouveau à lui. Hors de question? Mais elle passe quand même? Bon, elle va surement chercher un autre moyen pour l'aider, il doit s'y préparer pour la contrer. Ashura allait passer son année à déjouer les plans de la jeune femme, ça risquait d'être long et épuisant... Après, pendant combien de temps allait-il réussir à tenir? Ça, personne ne sait... L'Américain s'avança doucement vers l'encadrement de la porte lorsqu'elle fut à l'extérieur. La voix de la jeune femme retentit de nouveau et il l'observa l'air ennuyeux, toutefois il s'arrêta devant celle-ci et observa l'espace de la porte. Elle semblait sûre qu'il pouvait passer de justesse entre les deux cadres de la porte. Oui, l'espace semblait suffisant, mais les roues risquaient de frotter et donc il devrait forcer pour le débloquer. Quelle plaie. A-t-il le choix? Non, alors il devait se bouger les fesses. Trois essais, c'est faisable. Il pouvait très bien y arriver sans elle. Bon, elle l'avait tout de même aidé, en lui donnant quelque conseil, mais voilà tant qu'elle ne vient pas physiquement le pousser ça passe encore.

- Je n'aurai pas besoin de trois essais, tu vas voir...

Ashura espérait fortement que la porte soit réparée aussi. La joie de voir une porte assez large à son retour des magasins. Enfin, après quelques secondes de réflexion, il décida qu'il était temps qu'il sort de la maison. Il n'allait pas non plus rester là pendant des heures. Regarder l'encadrement n'allait pas l'agrandir par pure magie. Ils sont sur une île paradisiaque, pas un endroit où les souhaits deviennent réalité. Ashura aurait sans doute préféré cela, car il avait vraiment pleins de souhait à formuler, mais voilà, ça existe pas ce genre de chose. Trop triste. Il plaça sa chaise de façon à être bien centré et essaya de passer. Il bloqua la première fois, recula un peu et la seconde fois il resta bloqué un instant, mais en donnant un bon coup de bras sur les roues, il franchit cette porte de malheur. Non, ce n'était pas grâce à son âme soeur. Non, non. Il ne l'avait pas écouté bien sûr ! Pas de remerciement à prévoir pour aujourd'hui en tout cas. Le jeune homme s'avança vers elle avant de rajouter rapidement.

-Tu vois? Je n'ai pas besoin de toi.

Ouais, enfin voilà quoi. C'était un peu grâce à elle, car si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait foncé comme un con dans l'encadrement tout en forçant inutilement, mais voilà faut pas trop lui en demander non plus. Il n'avouera jamais qu'il l'a écouté.  Tournant le regard vers Eru une dernière fois. Un regard toujours aussi froid. Les questions qu'ils se posaient la veille revinrent en force dans son esprit. Pourquoi faire tout ça pour lui? Pourquoi elle ne se casse pas tout simplement?. Le jeune homme avait beaucoup de mal à la comprendre et préféra rapidement ne plus y penser pour prendre le chemin vers les boutiques. Ça ne devait pas être trop compliqué à trouver.

- Dépêches-toi.

Lâcha-t-il à la jeune femme qu'il avait abandonnée derrière tout en terminant son repas. Ashura jeta un rapide coup d'oeil autour de lui, ce qu'il n'avait pas fait en arrivant hier. Les voisins étaient vraiment très proches, mais personne n'était présent dehors. Tant mieux, pas besoin de faire les présentations. En plus, c'était une belle journée. Le soleil brillait au-dessus d'eux, le ciel bleu et le vent frais souffle. Enfin quelque chose de positif qui pourrait détendre un peu le jeune homme. Bien que le temps sur les îles pouvait changer rapidement et de façon complètement imprévisible. Il porte la poisse, ça ne l'étonnerait donc pas que cela arrive pendant qu'ils sont dehors


Dernière édition par Ashura Martel le Mer 8 Aoû 2018 - 19:12, édité 1 fois
Messages : 28

Date d'inscription : 06/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://redream-world.forumactif.com
avatar
Lié à Eru Chitanda

Revenir en haut Aller en bas

Message par Eru Chitanda le Mer 1 Aoû 2018 - 3:46
GO SHOPPING
La jeune femme le regardait faire, elle espérait qu’il y arrive par lui-même, pour qu’il prenne confiance en lui déjà. Elle ne doutait pas de sa confiance en lui, mais elle avait l’impression qu’il ne prenait pas assez soin de sa personne, moralement parlant. Donc quand elle vit qu’il réussit après deux essais, pendant lesquels elle n’avait plus dit un mot, elle eût un grand sourire et ses yeux s’illuminèrent, tout en poussant une sorte de cri de joie.

- YATTA ! Tu vois que tu as réussi, de toute façon c’est pas une malheureuse porte qui va t’empêcher de sortir quand même, ça serait assez triste, tu es bien plus fort que ca et j’en doutes pas !

Elle avait envie de lui faire un câlin pour le coup comme pour le féliciter mais au vu de la tête qu’il faisait, ce n’était sûrement pas le moment, et puis elle se ferait sûrement rejeter à peine elle ‘aurait touché donc.. Elle ne préféra pas essayer, ni même lui montrer qu’elle voulait le faire. Eru aurait été vexée de se faire rejeter alors qu’elle aurait voulu montrer une marque d’affection. Une fois sa mère l’avait rejetée car elle était trop collante et la jeune fille s’était mise à pleurer, car elle trouvait ça horrible de repousser quelqu’un qui ne voulait que du bien, et surtout, se faire repousser par une personne que l’on aime, il n’y a rien de pire à cela. Non pas qu’elle aimait Ashura amoureusement ou quoi, loin de là encore, mais elle éprouvait une affection particulière à son égard. Donc ça aurait compté comme quelqu’un qu’elle appréciait.

A sa remarque, elle lui fit un simple sourire, car c’était le but, qu’il n’ait pas besoin d’elle. Elle voulait qu’il se débrouille par lui-même, tout en le gardant à l’œil un peu. En entendant son « dépêche-toi », elle le suivit avec entrain, et plutôt que de marcher derrière ou devant lui, elle marchait à côté, à peu près à son rythme, cela dépendait de si elle trouvait quelque chose d’intéressant à voir. Comme par exemple là elle avait trouvé les fleurs jolies, alors elle avait trottiné jusqu’à elles, et les montrait même son âme sœur.

- Regarde ils sont beaux les hortensias !

Puis regardait autour, observant aussi les maisons qui se ressemblaient presque toutes, sauf la leur qui était de plein pied et qui aura bientôt une nouvelle porte. Eru avait tendance à toruver une excuse à tout et approuver la plupart des choses, mais là par contre, elle semblait sceptique, et ne se gêna pas à partager son avis avec Ashura.

- Les maisons on pourrait dire que ça fait harmonieux vu qu’elles se ressemblent, mais … Tu ne trouves pas que ça fait un peu bizarre ? C’est.. dérangeant je trouve.

Elle fronçait les sourcils tout en regardant les maisons, puis se rendu compte qu’ils ne faisaient même pas attention où ils allaient. Alors elle espérait qu’il la suive, car elle se dirigeait vers une sorte d’avenue principale qui semblait conduire à un centre. En marchant encore un peu et tout en profitant du soleil ainsi que de la brise, elle pu observer des bâtiments un peu plus loin.

- Oh regarde je crois qu’on y arrive ! .. Ca ne te fait pas trop loin à toi ?

Fit-elle en le regardant, se demandant si il n’aurait pas mal aux bras ou quelque chose comme ça quand ils rentreront. De toute façon si c’est le cas elle sera là pour lui, c’est certain. Elle lui fera même une tisane tiens. Et tout en pensant et attendant les réponses de son interlocuteur, ils arrivèrent enfin à destination. C’était clairement une sorte de grande avenue, avec des magasins sur les côtés et un petit peu éparpillé ici et là. Mais il semblait y en avoir beaucoup, de ces magasins. La première chose à laquelle pensa Eru en premier était les fringues, toutes sortes de fringues, en passant par les robes en allant aux sous-vêtements et maillot de bain.

Elle n’y avait pas pensé tout de suite, mais c’est en passant devant une vitrine qu’elle s’arrêta net et observa ce qu’il y avait dedans : Des instruments de musique Il semblait y avoir de tout comme des saxophones, des flûtes, il y avait même un piano ! Mais ce qui attira son attention était ce violon. Elle n’arrivait pas à détacher ses yeux de cet instrument qu’elle jouait auparavant. Ca la rendait un peu nostalgique, et à la fois heureuse, cela se voyait, ses yeux étincelaient. Elle se tourna ensuite de nouveau vers son âme sœur, gardant son regard qui semblait vraiment déterminé aussi maintenant.

- Ashura, en revenant, je le prendrais ! Et regarde il y a de tout, même des guitares là ba !

Elle avait cru comprendre la veille qu’il aimait la musique lui aussi, alors pourquoi pas lui montrer la vitrine, et puis c’était certain que ça allait bien plus l’intéresser que des vêtements. Enfin, c’est ce qu’elle se disait.

Pv. Ashura

_________________
Soulmates and so much more
Liés par le destin....
©️Laxy dunbar
Messages : 40

Date d'inscription : 08/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liée à Ashura Martel

Revenir en haut Aller en bas

Message par Ashura Martel le Mer 8 Aoû 2018 - 18:04
Virée Shopping
Ashura Martel & Eru Chitanda
Une étape de franchir, désormais plus qu'une, bien que la plus difficile, car franchir une porte encore ça va. Ce n'est pas quelque chose qui est insurmontable, bien qu'Ashura pense le contraire à peine quelques minutes plus tôt, mais bon grâce au conseil de la petite blonde ce défi s'était avéré plus simple que prévu et c'était tant mieux pour lui du coup. Mais voilà, le plus dur reste encore à faire. Faire les boutiques. Le plus dur, mais également le plus chiant pour ce cher jeune homme très peu sortable. Enfin si, il adore sortir se balader, prendre du soleil, respirer l'air pur, mais seulement s'il peut s'installer quelque part et ne rien faire. Paresser donc et ça pendant un très long moment. Ce n'était pourtant pas possible aujourd'hui et même s'il essayait de dire à la jeune fille d'aller faire ces choses de son côté pendant qu'il fait la larve quelque part, elle ne risquait pas de le laisser faire. Bizarrement, il ne la connaît pas du tout et il est persuadé qu'elle ne le laissera pas faire ce qu'il veut. Puis, il lui avait promis en quelque sorte d'y aller avec elle, donc... Plus de retour en arrière, l'Américain doit maintenant assumer ces choix. Cette gentillesse parfois, il aimerait bien qu'elle disparaisse et qu'elle laisse place à de la méchanceté pur et simple, comme ça plus personne ne lui casserait les pieds, mais c'est difficile. Trop difficile de devenir l'être le plus désagréable du monde, alors qu'il a toujours été une personne au bon coeur.

En tout cas, la jeune Eru avait semblé beaucoup trop heureuse par son succès de franchir cette porte. Pourtant, le simple petit commentaire comme quoi il est plus fort qu'une porte aurait presque pu lui faire tirer un sourire, mais il l'avait rapidement camouflé pour éviter de lui montrer une autre expression que cette grimace de froideur qu'il persistait à garder sur son visage. À la place, il préféra continuer de pester contre elle, dans sa tête, comme quoi elle est beaucoup trop excitée et bruyante dès le matin. Bon par le matin, il est passé midi, mais voilà, il vient tout juste de sortir la tête du lit, alors pour lui il est encore trop tôt pour avoir des réactions pareilles. En fait, peu importe le moment, il se dirait exactement la même chose. Comment cette fille pleine d'énergie pouvait être l'âme soeur d'un gars complètement blasé et déprimé de la vie? Mystère. Franchement, cette question ne cessait de revenir sans cesse dans sa tête. Comme si elle était coincée là jusqu'à temps qu'il trouve une réponse, qui ne viendra sans doute jamais. Une chose est sûre, elle finirait par être malheureuse, oui, il en était persuadé. Ça finit toujours comme ça avec lui. Sa mère, malgré tous les efforts qu'il avait fournis pour lui donner le sourire, n'avait jamais réellement été heureuse. Exactement, la même chose pour son ex copine qui l'avait planté comme une vulgaire chaussette après tant d'années. Voilà, c'était bien le moment pour penser à de telle chose.

Enfin, la petite blonde se met finalement à le suivre une fois qu'il la poussa à bouger de son ton toujours aussi sec. Ashura faisait tranquillement rouler sa chaise en essayant de ne pas jeter de coup d'oeil à son âme soeur qui marchait à son niveau. Elle est patiente dite donc. Il aurait pensé qu'elle aurait pris de l'avance sur lui, surtout vue la vitesse à laquelle il avançait présentement. Il tentait bien sûr de ne pas trop se fatiguer dès le début, mais il savait que ces bras finiraient tout ou tard par le supplier de prendre une pause. Très tôt même, puisque ses limites étaient rapidement atteintes peu importe ce qu'il pouvait faire dans sa journée. Mais il éviterait de l'avouer devant Eru. Elle n'a pas besoin de savoir ça et surtout de s'inquiéter pour sa gueule, alors ces bras allaient prendre cher aujourd'hui. Alors qu'ils avançaient, la jeune fille fut rapidement distraite par certaines choses qui les entouraient. Pas étonnant s'était-il dit sur le coup en la voyant partir voir des petites fleurs tout en lui lançant un petit commentaire sur celle-ci.

Bon, elle est ne reçut malheureusement pas de réponse de sa part, bien qu'il jetât tout de même un rapide coup d'oeil dans sa direction cette fois pour voir les hortensias dont elle parlait. Plutôt joli oui, il était d'accord. Ashura aimait bien les fleurs, bien que ce n'était pas le genre à s'extasier devant toute celle qu'il croisait sur son chemin. Ils poursuivirent leur chemin, ou du moins maintenant Ashura suivait d'avantage Eru, car contrairement à lui, elle était sortie la veille, elle connaissait plus le chemin. Bien que ça ne risque pas trop d'être difficile de quitter le quartier résidentiel. Le jeune homme regarda les maisons lorsqu'elle lui fit une remarque à ce sujet. Dérangeant? Hum... Ça ne lui dérangeait pas trop personnellement. Puisqu'en Amérique, ou du moins dans certains quartiers les maisons son construisent en lot et donc se ressemblent toutes.

- Ça me dérange pas trop... Tant que j'ai une baraque, moi ça me va, alors je m'en fous qu'elles se ressemblent toutes en fait.

C'était un luxe qu'il n'avait pas avant d'arriver à Sindety, alors il n'allait pas se plaindre d'avoir un chez lui qui ressemble aux autres. En plus, ce n'est pas le cas, car ils ont pensé à lui en ne mettant pas d'étage. Après un moment, qui lui sembla prendre une éternité, ils furent tous près du centre, où ils trouveront sans doute les magasins tant recherchés. Ces bras commençaient déjà à l'emmerder, mais il allait endurer cette légère douleur qui venait de lui prendre. Comme si elle avait deviné son problème actuel, elle lui demanda si ça ne lui faisait pas trop loin. Ashura ne prit même pas la peine de poser son regard sur elle pour lui répondre amèrement.

- Bien sûr que non 'est pas trop loin. Je n'ai pas de soucis à parcourir de longues distances, alors mêles-toi un peu de tes affaires.

C'était un peu sorti tout seul, mais d'un côté tant mieux, même si cela est complètement faux. Elle n'a pas besoin de connaître son état. Il espérait seulement qu'elle ne commence pas à lui poser ce genre de question toutes les deux minutes, ça serait terriblement pénible. Peut-être que cette soudaine agressivité, allait l'alarmer? Non, elle allait sans doute croire que c'est parce qu'il venait à peine de se réveiller. Bref, peu importe ce qu'elle pouvait penser, c'était dit et ils venaient d'arriver dans une grande avenue remplit de magasin. Merveilleux. En plus cette rue lui paraissait sans fin. Ça allait être amusant. Un soupir discret franchit les lèvres du jeune homme aux cheveux noirs, alors qu'il continuait d'avancer en suivant toujours la petite blonde, ne sachant pas trop par quoi commencer. Trop de trucs à faire et ça le décourageaient plus qu'autre chose d'y penser. Ashura finit cependant par s'arrêter rapidement avant de foncer dans son âme soeur qui s'était arrêté devant une boutique.

L'Américain haussa un sourcil avant de regarder la boutique en question lui aussi.Des instruments de musique en toute sorte étaient dans la vitrine. Ashura se rappela rapidement qu'ils avaient parlé d'instrument de musique la veille. Elle allait peut-être en acheter un? Lui aussi d'ailleurs aimerait bien, même si cela fait très longtemps qu'il n'a pas touché à un instrument de musique. Le jeune homme reporta son attention sur le visage de la jeune femme voyant l'étincelle dans ces yeux. Elle semblait vraiment heureuse d'en avoir trouvé et étrangement il se mit à penser qu'il aimerait bien l'entendre jouer, mais rapidement il refoula cette pensée. Il détourna rapidement les yeux vers la vitrine lorsqu'elle se tourna vers lui pour lui dire qu'elle en prendrait un en revenant plus tard tout en lui faisant signe qu'il y avait des guitares. C'était tentant, devrait-il se laisser tenter et le prendre plus tard? Il n'a pas joué depuis fort longtemps, si y a une personne qui risque de casser les oreilles de l'autre, c'est bien lui, mais bon s'en préoccupe-t-il vraiment? Oui, un peu. Il n'a pas envie d'être ridicule quand même. Enfin, il pouvait y réfléchir pendant qu'ils feraient les autres achats. Il avait beaucoup de temps devant lui.

- Ouais j'ai vu... J'en prendrai peut-être une aussi, même si ça fait sacrément longtemps que je n'ai pas joué, je risque d'être vraiment nul.

Dit-il simplement avant de rapidement détourner le regard des instruments pour le poser sur elle un instant avant de faire rouler sa chaise pour reprendre le chemin. Ces bras commençant à lui élancer légèrement, mais c'était encore supportable, pas besoin de s'arrêter immédiatement en trouvant une excuse bidon pour pas qu'elle l'embête avec ça.

- Pour l'instant allons acheter les fringues pour en être débarrassé.

Ashura observa rapidement les autres boutiques. Il y en avait beaucoup trop, le mélangeant encore plus dans ces choix. Commencer par quoi? Les fringues de tous les jours? Les sous-vêtements? Les habits de plages? Ou autres? Il n'en sait rien et franchement il en a déjà marre juste à regarder les façades de tous ces magasins de modes. Il a presque envie de demander à Eru d'y aller et de choisir n'importe quoi pour lui, mais... Si c'est pour se retrouver avec des vêtements respirant la bonne humeur, pleine de couleur flash, hors de question. Un nouveau soupir franchit les lèvres du'handicapé avant qu'il ne se retourne vers son âme soeur.

- Tu veux commencer par quoi?

Plus simple ainsi, comme ça il ne se casse plus la tête. Il va suivre la jeune femme, même si cela lui coute de devoir rouler absolument partout à une vitesse folle pour être capable de la suivre.
Messages : 28

Date d'inscription : 06/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://redream-world.forumactif.com
avatar
Lié à Eru Chitanda

Revenir en haut Aller en bas

Message par Eru Chitanda Hier à 2:37
GO SHOPPING
La façon dont il lui parlait, la façon dont il la regardait, la façon dont il se déplaçait, la façon dont il restait à l’écart. C’était Ashura, son âme-sœur. Elle savait qu’il n’était pas facile à vivre, Eru l’avait senti, comme si c’était une évidence. Mais elle ne lui en voulait pas, car c’était lui, car justement c’était son âme-sœur, et au vu de son comportement, il était certain que ce jeune homme avait été brisé de l’intérieur, et qu’il avait essayé de faire de même à l’extérieur. Mais la jeune femme était contre. Elle allait se battre pour lui, avec lui, car elle savait qu’au fond il ne méritait pas ça, il méritait une vie bien plus heureuse que ce qu’il avait pu vivre. Et Eru voulait lui faire vivre ça justement, le faire sortir de sa coquille, ne serait-ce qu’un peu, pour qu’il profite de sa nouvelle vie.

C’était en partie pour ça qu’elle avait insisté pour le faire sortir, car elle voulait lui changer les idées, et puis il avait vraiment besoin de vêtements. De toute façon, qu’il soit méchant ou non, elle appréciait sa compagnie, alors elle n’allait pas le lâcher de sitôt le pauvre. La blonde fit une mine étonnée quand il parla en gros d’avoir un toit sur la tête suffisant. C’est ça qu’elle aimait aussi chez lui, il lui montrait des points de vue auquel elle n’aurait sûrement pas pensé. Car au fond, que ce soit un peu, Eru était égoïste. Elle n’avait pas pensé au fait que son âme sœur pourrait repenser à des choses qu’il aurait voulu oublier. Mais elle n’en avait pas fait exprès, alors était-ce toujours de l’égoïsme ? Elle était capricieuse oui, elle voulait absolument qu’il fasse ce qu’elle lui demandait, c’était pour son bien à elle car elle en avait envie, mais aussi du sien.

Quand elle s’était arrêtée devant cette vitrine, elle était perdue dans ses pensées, elle entendait presque encore la dernière mélodie qu’elle avait joué, mais depuis quand elle n’avait plus joué de violon ou de piano ? Peut-être quelques mois pour le coup, mais ça lui manquait énormément. Quand Eru jouait, elle était étrangement calme, car la musique la berçait, c’était une sorte de calmant naturel pour elle, elle fermait les yeux, et se laissait emporter par la mélodie, que ce soit triste, joyeux ou même romantique, tout lui plaisait. Mais ce qu’elle préférait par-dessus tout, c’était la musique qui venait du cœur. Il fallait absolument ce violon pour Eru. Puis en entendant son âme sœur, elle fut entre la joie et la contrariété. Déjà c’était super qu’il veuille un instrument, ça lui ferait penser à autre chose, mais elle était certaine qu’il n’était pas nul.

- N’importe quoi ! Les instruments c’est comme le vélo ou la nage, ça ne s’oublie pas ! Au fait justement j’avais pensé, tu sais il y a une pièce libre à côté de ma chambre, eh bien .. Ce serait bien qu’on en fasse une salle de musique, t’en penses quoi ?

Elle le regardait, toujours avec un sourire aux lèvres malgré les paroles de son âme-sœur qui pouvaient paraître glaciales. Justement, elle voulait lui montrer que ça ne servait à rien ce genre d’attitude avec elle, et au contraire, elle le lâcherait encore moins.

Quand il parla de vêtements, Eru semblait bien moins enthousiaste qu’avec les instruments, même si elle semblait très contente. Elle avait commencé à trottiner un peu plus loin, puis se tourna vers lui quand il lui posa la question. Suite à ça elle se mit à réfléchir puis regarda autour d’eux. Il y avait beaucoup de choses en réalité, plein de boutiques de vêtements qui étaient plus loin, des petits restaurants qui avaient l’air très bien et même un fast food. C’est alors qu’une boutique attira l’attention d’Eru, un grand sourire sur son visage, c’était ça qu’elle cherchait.

- On va commencer par ça, parce que c’est important !

Elle avait pris une pose comme si elle montrait quelque chose d’extraordinaire, c’était comme si tout brillait autour d’elle. La blonde avait une tête fière, lorsqu’elle désigna … La boutique de lingerie. Elle en voulait absolument des nouveaux, plein même, car c’était super important non ? Elle ne voulait pas rester avec ses mêmes sous-vêtements pendant un an berk non. Et sans même lui demande d’avis ou quoi, elle s’était dirigée en trottinant vers la boutique et entra, brisant le silence de la boutique par un « bonjour » bien fort et enjoué, si Ashura voulait se faire discret, c’était raté. Tout d’abord elle jeta un œil à un peu de tout, et il y avait des choses clairement … Très étranges. Surtout cette espèce de body/nuisette/string à motif léopard rose. La jeune femme resta plantée à regarder ce truc pendant au moins une vingtaine de secondes, faisant des yeux ronds. Elle n’en trouvait vraiment pas l’utilité, et puis c’était moche. Puis soudain elle eût une idée. Et si elle taquinait un peu son âme-sœur ? Prise d’un léger rire, elle venu s’avancer vers lui et lui montra comme si elle faisait la publicité.

- Regardez-moi ça monsieur, ne seriez pas vous charmé par une femme portant cette magnifique chose ?

Elle resta à lui montrer cette abomination, se retenant clairement de rire. Puis plus les secondes passaient plus elle avait eu du mal à contenir son éclat de rire qui résonna dans la boutique, se faisant un peu plus discrète ensuite en mettant une main devant sa bouche, mais elle était toujours autant en train de s’amuser.


Pv. Ashura

_________________
Soulmates and so much more
Liés par le destin....
©️Laxy dunbar
Messages : 40

Date d'inscription : 08/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liée à Ashura Martel

Revenir en haut Aller en bas

Message par Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum